Partenaires, Présentation du théâtre

Alsace Lorraine

Collège E.Fournier – BADONVILLER
Comité départ. d’Éducation à la Santé – BAR LE DUC
CODES de la Meuse – BAR LE DUC
Collège René Gaillard – BÉNAMÉNIL
Collège Adalbert – BOUZONVILLE
Lycée Louis Bertrand – BRIEY
Collège Jean Rostand- CHÂTENOIS
CPAM Nancy – DOMBASLES
LEP Emile Levassor – DOMBASLE SUR MEURTHE
Lycée Jean Monet – DOMBASLES SUR MEUSE
Collège René Nickles – DOMMARTEMONT
Collège Charles de Gaulle- FAMECK
EREA – FLAVIGNY SUR MOSELLE
CPAM Nancy  – FOUG
Institution Saint Joseph – LAXOU
Mairie de Longwy – LONGWY
Association ASAL – LUNÉVILLE
MJC Jacques Prévert- LUNÉVILLE
Collège Charles Guérin – LUNEVILLE
CIDF – LUNÉVILLE
Salle Erckmann – LUNEVILLE
CILM – MAXEVILLE
Mairie de Maxéville – MAXÉVILLE

Harmonie Mutuelle – METZ
MACIF Centre Europe – METZ
Lycée Georges de La Tour – METZ
FJT – METZ
Lep Don Bosco – MULHOUSE
Espace Matisse – MULHOUSE
Association Ensemble – NANCY
Collège Chopin – NANCY
Collège Jean Lamour – NANCY
Conseil Général de Meurthe et Moselle – NANCY
GRSP Lorraine – NANCY
OGEC St Dominique- NANCY
Humanis – NANCY
CMP pour adolescents – NANCY
CPAM de Meurthe et Moselle – NANCY
Lycée Professionnel Camille Claudel – NANCY
Société Française Prévention Suicide – NANCY
Collège Jules Ferry – NEUVES MAISONS
Collège Jules Verne – NEUVES MAISONS
Collège Jacques Callot- NEUVES-MAISONS
SISM – NEUVES-MAISONS
Centre culturel Jean l’Hôte – NEUVES-MAISONS
Collège Notre Dame – PONT A MOUSSON
PEEP – ROUFFACH
Lycée Agricole – ROUFFACH
Collège Jean de la Fontaine- SAINT AVOLD
Mairie de Sarrebourg – SARREBOURG
Centre Socio-Culturel – SARREBOURG
Centre Culturel LA SALINE – SOULTZ-SOUS-FORET
GEMA- SOULTZ-SOUS-FORET
Mairie de Soultz- SOULTZ-SOUS-FORET
Lycée Jean Rostand – STRASBOURG
Lycée Polyvalent Jean Baptiste Colbert – THIONVILLE
CPAM Nancy – TOUL
Lycée Professionnel Cugnot – TOUL
Lycée Louis Majorel – TOUL
Collège Valcourt – TOUL
Collège Haut de Penoy- VANDOEUVRE LES NANCY
Lycée Alain Fournier – VERDUN
Lycée Marguerite Vauban – VERDUN
Maison Familiale Rurale-VIGNEULLES LES HATTONCHATEL
Collège – VIREY SUR VEZOUZE
Base aérienne – WISSENBOURG
Mairie de Wittenheim – WITTENHEIM

Fin de terre

Fin de terre, de Georges de Cagliari

Première pièce sur les changements climatiques

« Fin de terre » était à sa création en 2004 la première pièce traitant de la détérioration du climat.  Sa force, c’est aussi de ne jamais sacrifier la dramaturgie à la volonté d’alerter sur un des plus grand péril de notre temps.

Dans un pays indéterminé, sur une presqu’île, Madame, femme d’un certain âge, vit avec Annia, jeune fille qu’elle a prise sous sa protection dans son « bistrot-blockhaus », d’où elles ne sont plus sorties depuis deux ans. A la suite de phénomènes météorologiques, la presqu’île s’effondre lentement, il n’y a plus ni village ni maisons, et la population est ramenée à une situation quasi préhistorique. Lire la suite « Fin de terre, de Georges de Cagliari »

Jeunes & Jeunes adultes, Théâtre interactif, Violence

Violence

UN POING C’EST TOUT !

Parler de la violence, vouloir la mettre en scène pour la montrer du doigt, pour qu’on y réfléchisse et s’il se peut permettre au jeune de se positionner contre elle, implique forcément de l’aborder sans le moindre esprit manichéen. Il importe avant tout d’en montrer les racines sociales, familiales, environnementales, non pas tant pour l’excuser, que pour en démonter le mécanisme infernal qui enchaîne celui qui s’en sert et celui qui la subit. Lire la suite « Violence »

Enfants, Violence

Violence

DES PIERRES DANS LE CARTABLE

Face à la réalité du monde, l’enfant se retrouve  confronté à la violence sous divers aspects.  Dans cette pièce, nous abordons le problème difficile de la violence parentale, de la violence verbale entre enfants, et même de la violence physique et psychologique sous la forme du racket… afin de prévenir, informer sans traumatiser, avec le souci constant de libérer la parole. Il s’agit alors de faire apparaître à l’enfant, que les problèmes auxquels il est peut-être confronté peuvent trouver leur solution auprès d’adulte de environnement en discernant celui ou celle qui serait à même de l’entendre et de l’aider. Lire la suite « Violence »

Discrimination, Enfants, Théâtre interactif

Discriminations

LA BONNE COULEUR DE L’ARC-EN-CIEL

Pour parodier Simone de Beauvoir « On ne naît pas raciste, on le devient « . Il est évident que le racisme des enfants est induit par leur environnement et par l’air du temps. Encore convient-il de leur faire prendre conscience du racisme sans culpabilisation inutile.
Naturellement, l’enfant se préoccupera peu des différences de couleurs de peau et moins encore de différences plus abstraites comme la religion ou la nationalité. Mais pour peu qu’il ait le sentiment d’y être encouragé par son environnement, il basculera dans un comportement raciste avec d’autant plus de cruauté qu’il n’en mesurera ni l’ignominie, ni les souffrances profondes que cela induit chez la victime. Pour montrer le racisme ordinaire, nous l’avons volontairement rattaché à l’univers quotidien de l’enfance. Dans cette histoire, les racistes ne sont pas des « salauds « , mais des gens qui par facilité, pour être comme tout le monde se laissent aller à agresser à accuser celui que sa différence rend plus fragile. Lire la suite « Discriminations »

Changement de statuts, Management, Th. interactif en entreprise

Changement de statuts

UN VIRAGE NÉGOCIÉ, de Georges de Cagliari

Toute remise en cause d’un état préalablement existant est porteur d’angoisse et de traumatismes. Il importe donc de communiquer sur les causes qui ont motivé les changements, de souligner le soin avec lequel les individus ont été pris en compte et la volonté de réduire au maximum les désagréments humains que ces modifications entraînent.

Objet

Sauf exception, l’inconnu, le bouleversement des habitudes, suscitent une angoisse chez nombre d’individus. Dans une entreprise, l’immobilité est pourtant souvent un facteur de régression. Il importe de faire accepter la mobilité, les changements de méthodes voire même certains bouleversements, non pas comme des sauts dans l’inconnu mais comme une projection positive vers un avenir bénéfique à tous. La pièce « Un virage négocié » présente dans l’humour et la sensibilité les diverses situations induites par ce problème et permet un dialogue où chacun pourra mesurer combien toutes les craintes étaient infondées.

Trame

La démonstration concrète des diverses situations va permettre d’apaiser les peurs et de donner un signifiant aux nouvelles tâches et aux mouvements demandés aux individus concernés, en soulignant les aspects positifs et porteurs de promesses des changements nécessaires.

Objectifs

Créer un retour à des réalités simples permettant d’aborder les freins pour mieux les surmonter et accepter la marche en avant.

Estime de soi / égalité femmes-hommes, Les Ateliers

Estime de soi et égalité femmes-hommes

Atelier

« Etre bien dans ses propos et bien dans son corps pour mieux vivre avec les autres »

Voilà comment pourrait se résumer cet atelier qui offre l’opportunité, par le biais de mises en situations concrètes, de s’approcher de la réalité, réelle ou fantasmée, pour mieux la maîtriser et appréhender le rapport à l’autre. L’impact sera d’autant plus fort que les situations jouées seront le fruit d’échanges dans le groupe.

Emploi & Communication, Les Ateliers

Emploi & Communication

Atelier

Des études sur la communication ont aidé à comprendre comment chacun tend à sélectionner les informations et décoder les messages, en les filtrant avec des modalités qui lui sont caractéristiques. De fait, n’arrivent au cerveau que quelques-unes des informations disponibles et celles retenues par le récepteur ne sont pas toujours celles considérées comme importantes par l’émetteur. L’objet de nos stages est de fournir les moyens pour gérer avec efficacité le processus complexe de la communication, sous toutes ses formes (verbal, non verbal, etc.)

Alcohol, Santé & Sécurité, Th. interactif en entreprise

Alcool

DEUX PAS DANS LE BROUILLARD, de Georges de Cagliari

Les statistiques de l’Inspection du Travail indiquent qu’un salarié sur 10 est victime d’alcoolisme et que 20% des accidents du travail sont dus à cette même cause.

Objet

Baisse de rendement, accumulation d’erreurs, agressivité envers les collègues, absentéisme, accidents sont les conséquences de cette maladie. Face à elle, la direction de l’entreprise se sent souvent démunie car elle se heurte très vite aux limites de la vie privée. De plus, l’alcoolisme peut concerner des éléments dont, par ailleurs, les qualités professionnelles sont incontestables et utiles.

Trame

Il n’est guère de problème plus sournois que celui de l’alcoolisme au sein de l’entreprise. En effet, sauf dans les cas d’état éthylique avéré, il est difficile d’appréhender une personne un peu alcoolisée. Pourtant les incidences sur le plan professionnel peuvent être graves ou pour le moins nuisibles :  tel travail sera mal fait ou inabouti ou pire, tel risque sera pris avec les conséquences qui peuvent s’en suivre. Ces attitudes « anormales » sont difficiles à cerner et quand on les devine, on se heurte à la difficulté d’accuser sans preuve et de ne pas respecter la barrière entre la vie privée et la vie professionnelle. Cette pièce « Deux pas dans le brouillard » permet avec sensibilité de parler de ce problème et ce d’autant plus facilement que les personnes concernées n’auront jamais à dire « je » mais s’expriment en fonction des rôles présents dans la dramaturgie. Un dialogue peut ainsi s’instaurer et la volonté de trouver des remèdes apparaître.

Objectifs

Permettre à l’entreprise de traiter avec élégance d’un problème difficile en s’appuyant sur cette pièce pour qu’une prise de conscience et un véritable dialogue s’instaurent.

Nota : La lutte contre l’alcoolisme implique un suivi de longue haleine ; c’est pourquoi, chaque fois que cela est possible nous travaillons avec l’ANPAA (Association Nationale de Prévention de l’Alcoologie et d’Addictologie) et la médecine du travail qui accompagneront les personnes concernées pour leur venir en aide.

Télécharger la documentation

Prévention des accidents, Santé & Sécurité, Th. interactif en entreprise

Prévention des accidents

DEUX DOIGTS D’INATTENTION, de Georges de Cagliari

Les accidents, outre l’impact humain qu’ils impliquent, mettent peu ou prou en cause la responsabilité de l’entreprise.

Objet

Dans une entreprise, les règles de sécurité sont multiples, souvent correctement définies mais dans la pratique, elles sont diversement appliquées.
La meilleure façon de pallier à cette situation est que ceux qui sont à des postes dangereux respectent les règles édictées pour leur bien.

Trame

Même si la réglementation concernant la prévention des accidents est relativement bien établie, l’entreprise a souvent des difficultés à faire respecter les comportements basiques permettant de les éviter. Les meilleures intentions, désir de faire vite, de produire plus, mais plus encore l’habitude, la certitude que cela n’arrive qu’aux autres amènent l’employé à des imprudences qui peuvent s’avérer lourdes de conséquences. Face à sa responsabilité, l’entreprise a pourtant besoin de l’adhésion de ceux-là même qu’elle veut protéger. La pièce « Deux doigts d’inattention » ne dramatise pas, ne menace pas, mais montre que l’on peut être efficace en se protégeant. Elle montre aussi que les règles définies ne sont pas des moyens de coercition mais une démarche réfléchie pour le bien-être de tous dans la durée.

Objectifs

Sensibiliser à la nécessité de se protéger, par respect de sa propre intégrité et celle de tous ceux qui travaillent dans le même environnement.

Télécharger la documentation

Le Sur-mesure, Th. interactif en entreprise

Le Sur-mesure

Nos interventions traitent nombre de sujets dans le domaine du management, de la vente, du marketing, de la santé, de la sécurité ou du social.

Nous pouvons, si vous le souhaitez créer avec vous un produit plus en adéquation avec votre spécificité organisationnelle et votre secteur d’activité.

Avec vous, nous élaborerons un cahier des charges afin de vous transmettre une proposition correspondant à votre demande (atelier, formation-action, spectacle…)

Une création sur-mesure demande du temps. Prévoir un délai de trois mois afin que l’ensemble du processus qualitatif de la demande soit optimal.

Nous sommes intervenus récemment pour le Ministère de la Défense (Armée de l’Air) sur la gestion du stress lié à la mobilité des personnels militaires.

 

Parité, Social, Th. interactif en entreprise

Egalité professionnelle femmes/hommes

DEUX POIDS, DEUX MESURES

Déconstruire les stéréotypes, transformer un conflit latent en un jeu social normal où chacun trouve sa place selon sa compétence.

Même si les discours se veulent souvent consensuels voire lénifiants, la réalité s’avère plus rugueuse et plus difficile à gérer.

Même si chacun s’en défend, les stéréotypes persistent. Ces résistances privent l’entreprise de compétences qui ne demanderaient qu’à s’exprimer.

Lire la suite « Egalité professionnelle femmes/hommes »

Théâtre interactif, Un outil de prévention

Un outil de prévention

Le théâtre comme outil de prise de conscience

AugustoBoal

Quand voici maintenant quelques décennies, le comédien et metteur en scène brésilien Augusto Boal inventa le Théâtre Forum, il visait, dans le contexte politique et économique latino-américain particulièrement répressif, à donner un outil de parole aux paysans sans terre et aux opprimés de son pays. Rapidement cette « forme interactive » révéla toutes ses qualités pédagogiques pour rendre un problème accessible à tous, et ses qualités médiatrices dans les situations conflictuelles et passionnelles. Toutefois, son approche théâtrale reposant sur une improvisation collective et de ce fait, par sous-information et manque de maitrise de l’écriture, attendait tout du public. Il nous apparu très vite, que seule une information étendue et une grande rigueur d’écriture permettrait d’approfondir et d’enrichir le débat par une vraie connaissance des sujets traités et une dramaturgie capable de permettre au public de s’identifier à la situation. C’est ainsi qu’est né le Théâtre Interactif.

alcooIntn&bQu’est ce qu’une pièce interactive ?

 

 

La liberté de penser, la liberté d’être, passent par la connaissance et la capacité d’analyse qu’elle permet. Encore faut-il le faire sur un mode et avec des outils adaptés. Avec un public d’adultes, d’enfants ou d’adolescents, le théâtre interactif s’est imposé ces dernières années comme un formidable outil de prise de conscience des problèmes de société et comme un moyen actif d’y répondre par la réflexion et l’implication.
Certaines réalités positives d’aujourd’hui étaient hier de pauvres utopies.

Au THEATRE DU CHAOS, nous sommes des utopistes actifs. En conséquence nous mettons notre savoir faire de baladins au service de la population pour que, grâce à elle, les utopies d’aujourd’hui deviennent les réalités de demain.

Adultes, Retraite, Seniors, Théâtre interactif

Prévention et accompagnement de la dépression

UN SI BEL AUTOMNE

La difficulté avec le 3ème âge est que les motivations dépressives évoluent et se modifient en fonction de l’âge. La première phase difficile à accepter, et donc porteuse de risque psychologique, est le passage de la vie active à la retraite, puis la conscience progressive de la perte des facultés physiques ou mentales, et l’angoisse, presque irrépressible de perdre son autonomie.
A cela s’ajoute fréquemment un sentiment de solitude, surtout en milieu rural. Il importait donc de montrer les différentes facettes du problème, de les traiter et de faire prendre conscience à la population concernée, que si le vieillissement est un problème inéluctable, son vécu dépend fortement de la façon dont on l’aborde, et de l’entourage social qu’on se donne. Une activité tournée vers les autres, la conscience que la vie demeure riche et potentiellement heureuse jusqu’au bout, pour peu qu’on échappe au repliement sur soi. Lire la suite « Prévention et accompagnement de la dépression »

Handicap, Social, Th. interactif en entreprise

Handicap – Volet 1

DES GENS COMME VOUS ET MOI

Faciliter l’intégration sans heurt des personnes handicapées. Développer les liens et l’entraide entre les salariés.

D’un point de vue administratif, la loi fait obligation aux entreprises d’employer un pourcentage de personnes handicapées. Plus important encore, d’un point de vue humain, il importe que tout le monde prenne conscience de la nécessité de ne pas laisser sur le bord de la route ceux à qui la vie a imposé un fardeau plus lourd qu’aux autres.

Lire la suite « Handicap – Volet 1 »

Santé & Sécurité, Tabac

Tabac

LE SOUFFLE COURT, de Georges de Cagliari

La lutte contre le tabagisme est une obligation. Si l’on peut s’en réjouir pour des raisons évidentes de santé publique, l’entreprise qui subit les conséquences de l’absentéisme lié au tabac, se trouve souvent dans la difficulté d’avoir à gérer le problème dans ses murs.

Objet

Il importe donc qu’au minimum les fumeurs et les non-fumeurs élaborent une règle de conduite dans le respect de la loi. De plus, il est dans l’intérêt de l’entreprise de contribuer à faire prendre conscience aux fumeurs des risques qu’ils encourent et des incidences non négligeables que l’usage du tabac a sur leur travail, sur leur disponibilité et sur leur capacité d’attention à ce qu’ils font.

Trame

Face au tabagisme, la loi impose à l’entreprise un certain nombre de contraintes. Même s’il semble facile de les faire respecter, cela ne va pas sans tiraillement entre fumeurs et non-fumeurs. Par ailleurs, économiquement cela induit un réel manque à gagner pour l’entreprise, compte-tenu des temps de pauses pris par les fumeurs. Il est vrai qu’une entreprise ne peut pas être indifférente aux risques encourus par son personnel sur le plan de la santé : d’abord pour des raisons humanistes mais aussi en raison de l’absentéisme que peuvent induire ces mêmes problèmes de santé. La pièce « Le souffle court » traite du tabagisme sans opposer ni culpabiliser, mais en soulignant le bénéfice qu’un fumeur tire à s’arrêter.

Objectifs

Contribuer par une action interne à résorber un problème à la fois social et économique.

Enfants, Hygiène corporelle, Théâtre interactif

Hygiène corporelle

DES PIEDS À LA TÊTE

Rien de plus difficile que d’intéresser, et plus encore de faire réfléchir les enfants à leur quotidien. Tout semble aller de soi : on se lève ou on se couche, on se lave, on mange, on travaille, on joue. Que cela soit bien ou mal fait est laissé au regard et à l’appréciation de l’adulte.
L’implication ne commence vraiment que lorsque l’enfant sait pourquoi les choses qu’on lui demande de faire sont nécessaires, pourquoi telle méthode est bénéfique et telle autre nocive. La difficulté d’un tel apprentissage réside dans le peu d’intérêt que l’enfant va prendre à quelque chose qu’il tient pour ordinaire et pour tout dire allant de soi. Lire la suite « Hygiène corporelle »

Enfants, Nutrition, Théâtre interactif

Nutrition

MANGER N’EST PAS JOUER

Rien de plus difficile que d’intéresser, et plus encore de faire réfléchir les enfants à leur quotidien. Tout semble aller de soi : on se lève ou on se couche, on se lave, on mange, on travaille, on joue. Que cela soit bien ou mal fait est laissé au regard et à l’appréciation de l’adulte.
L’implication ne commence vraiment que lorsque l’enfant sait pourquoi les choses qu’on lui demande de faire sont nécessaires, pourquoi telle méthode est bénéfique et telle autre nocive. La difficulté d’un tel apprentissage réside dans le peu d’intérêt que l’enfant va prendre à quelque chose qu’il tient pour ordinaire et pour tout dire allant de soi. Utiliser l’abstraction verbale pour convaincre un enfant de l’importance d’une bonne nutrition est peu efficace car il aura beaucoup de mal à transformer les mots en comportements. Lire la suite « Nutrition »

Accidents domestiques, Adultes, Seniors, Théâtre interactif

Accidents domestiques

LES PIEDS DANS LE TAPIS

On a beau savoir son âge, la vieillesse vous prend toujours par surprise. Sournoisement, des actes exécutés comme allant de soi deviennent moins sûrs et se révèlent porteurs de dangers insoupçonnés. Ceci est d’autant plus difficile à vivre et à admettre que parfois l’esprit demeure vif et que du coup on s’effare qu’un décalage se soit instauré entre sa volonté et les réponses de son propre corps.
La confrontation brutale à cette réalité est généralement l’accident, l’évènement stupide, mais qui peut s’avérer lourd de conséquences et qu’on croyait réservé à d’autres, ou même à soi, mais tard, beaucoup plus tard.
La volonté première est de dédramatiser tout en cheminant à travers les risques et embûches qui ne manqueront pas de se révéler au cours des ans.
Plus ces risques auront été prévenus, moins ils auront de chances d’apparaître, et s’ils apparaissent, leurs conséquences seront peut-être moins pesantes. Lire la suite « Accidents domestiques »

Accidents domestiques, Enfants, Théâtre interactif

Accidents domestiques

CHAUDS, CHAUDS LES MARRONS

Les accidents domestiques sont une des causes majeures de blessures voire de mortalité chez les jeunes enfants. Parce que le danger est dans son cadre habituel de vie, parce que les gestes quotidiens, les objets les plus usuels peuvent se révéler porteurs de risques graves à la suite d’une inattention, d’un geste malencontreux ou d’une utilisation incorrecte, il importe d’en faire prendre conscience aux enfants.
Cela ne signifie pas qu’il faille les effrayer au point de leur montrer leur environnement comme hostile et de paralyser tout comportement habituel voire toute initiative. Lire la suite « Accidents domestiques »

Jeunes & Jeunes adultes, Racisme, Théâtre interactif

Racisme

LA BÊTE QUI NE DORT PAS

Caché derrière la paresse intellectuelle, se nourrissant de traditions et de réflexes anciens le racisme n’attend, si l’on n’y prend garde qu’une occasion pour s’exprimer. La peur de l’inconnu, l’agression ressentie face à ce qui ne vous ressemble pas, à ce qui n’est pas identifiable remonte à la nuit des temps. Il est probable que l’ostracisme et donc le racisme s’exprimaient déjà à l’aube de l’humanité par l’hostilité des habitants d’une caverne envers ceux de la caverne voisine. Ne pas être raciste implique la capacité d’appréhender l’humanité comme un tout, les cultures comme équivalentes et les modes traditionnels comme l’expression d’un mode de vie adapté à son environnement. Lire la suite « Racisme »

Alcool, Jeunes & Jeunes adultes, Théâtre interactif

Alcool

PAROLE DE SINGE

Face à un public d’adolescents et de jeunes adultes, j’ai voulu dans cette pièce faire réfléchir sur l’alcoolisme parental et donc subi dans la famille, sur l’alcoolisme féminin si spécifique dans son mode de consommation, et sur l’alcoolisation de fin de semaine pratiquée par les jeunes gens eux-mêmes.

Le choix d’aborder l’alcoolisme parental et de le poser, permet aux jeunes qui en sont directement victimes, de le verbaliser et donc d’échapper au sentiment de honte qui souvent les assaille, de découvrir les moyens d’y faire face et parfois d’aider à le résoudre. Il pose aussi, l’alcoolisme comme une véritable toxicomanie pouvant être soignée, et en tout cas justifiant qu’on ait à son égard un maximum d’informations et de prévention. Lire la suite « Alcool »

Jeunes & Jeunes adultes, Tabac, Théâtre interactif

Tabac

VOIX SANS ISSUE

Parler du tabagisme chez les jeunes, c’est illustrer en négatif la publicité, par ailleurs louable, faite à l’initiative de l’Etat ou d’organismes spécialisés contre la consommation du tabac. Aujourd’hui nul ne s’aviserait de prétendre que la consommation de tabac n’est pas nocive, et porteuse à terme de maladies graves, voire mortelles. Mais une part importante des jeunes perçoit ce danger lointain, comme une abstraction hypothétique.

 

Lire la suite « Tabac »

Jeunes & Jeunes adultes, Polyconsommation, Théâtre interactif

Polyconsommation

LA TRÉBUCHADE

Si l’on veut coller au plus près de la réalité, il ne suffit pas de faire de la prévention
sur la consommation des produits. Certes, il existe une population usant et abusant
exclusivement du tabac, de l’alcool et des drogues, et on alertera jamais trop le public des adolescents et des jeunes adultes sur les risques majeurs que ces produits comportent. Mais moins ciblée, une frange importante des jeunes pratique occasionnellement la polyconsommation. Il n’est pas rare qu’au cours d’une soirée l’alcool se conjugue à certains produits, aggravant et multipliant les comportements à risques sans même parler des problèmes physiques parfois tragiques, que ces mélanges impliquent. Lire la suite « Polyconsommation »

Jeunes & Jeunes adultes, Théâtre interactif, Toxicomanie

Toxicomanie

UNE LIGNE D’ENFER

Quelque soit le sujet traité, informer, prévenir et aider les jeunes à se positionner suppose non seulement une documentation rigoureuse mais aussi de nombreux entretiens avec eux, pour cerner les connaissances réelles, les manques et les idées fausses. Au risque d’agacer, cela suppose aussi le refus de se conformer à un « discours officiel » si celui ci est perçu comme exagéré ou fallacieux. Sinon, c’est l’ensemble de l’information qui sera entachée de suspicion et refusée dans sa totalité. Lire la suite « Toxicomanie »

Jeunes & Jeunes adultes, Sida, Théâtre interactif

Sida

LES YEUX GRANDS OUVERTS

En mettant en situation la vie amoureuse de jeunes gens, nous traitons les aspects suivant qui nous semblent essentiels :

• La nécessité permanente de la protection

• Les limites actuelles de la thérapie, mais en soulignant qu’une personne séropositive  a droit à un avenir,  non pas dans l’isolement,  le silence et la ghettoïsation, mais avec l’être de son choix, pourvu que cela se passe « Les yeux grands ouverts » c’est à dire dans la franchise et la responsabilisation.

• Souligner par les réactions du groupe, les peurs et les rejets pulsionnels de tout le monde face au VIH, corrigés fort heureusement par la lucidité, la sensibilité et l’intelligence, ce qui permet d’avoir conscience de ce que ce rejet induit souvent une mise à l’écart absurde, injuste et inacceptable.

• La pièce amène le spectateur à prendre conscience du problème humain, mais aussi et peut être surtout à réaliser que la prévention et la lutte contre le VIH  impliquent de savoir accepter sa présence parmi nous. Nous croyons en effet que refuser de parler du Sida, c’est prôner inconsciemment que la maladie est pour les autres et donc relativiser pour soi la nécessité de se protéger. Lire la suite « Sida »

Jeunes & Jeunes adultes, Suicide, Théâtre interactif

Suicide

L’EFFILOCHE

Parmi tous les sujets de société, le suicide est sans doute celui où la technique du théâtre interactif s’impose à l’évidence. En effet, toutes les études faites auprès des jeunes, soulignent certes l’importance de leur demande, mais aussi l’impossibilité d’en parler dans leur entourage quotidien.

Le sujet demeure tabou dans le milieu familial et même entre eux, le silence prévaut dès qu’il s’agit de dire ses difficultés et son mal de vivre. Tous affirment qu’il leur serait plus facile d’en parler à quelqu’un d’extérieur. Dans le théâtre interactif, ce qu’on donne à voir et à entendre colle à la réalité mais l’écran des personnages rend la prise de parole possible et la libère en la dissociant du « je » redouté par l’implication directe qu’il impose.

Faire comprendre à ceux qui sont dans la souffrance qu’ils peuvent en parler et attendre une aide sans se voir rejetés dans l’anormalité ou la folie, faire sentir à tout un chacun que l’écoute, l’attention à l’autre peuvent empêcher le passage à l’acte et que si celui-ci survient dans son entourage, la culpabilisation doit s’effacer devant la volonté d’agir. Le monde actuel est porteur de stress et d’angoisses. Parmi beaucoup d’autres, la pression des études, l’angoisse d’un avenir incertain concourent à remplir la coupe amère du suicide. En parler, savoir qu’on peut agir sur lui, ça n’est pas seulement faire preuve de lucidité et de courage, c’est donner des chances supplémentaires à la vie. Lire la suite « Suicide »

Jeunes & Jeunes adultes, Théâtre interactif

Citoyenneté à l’école

SI JE VOUS ENTENDS BIEN

Cette pièce permet d’informer et de sensibiliser l’ensemble des élèves sur le rôle exact du délégué de classe, mais aussi montrer les incidences positives que cette fonction pouvait avoir dans la vie des établissements.
Elle s’inscrit tout naturellement dans une démarche citoyenne, par l’apprentissage de la démocratie que l’élection et la pratique du rôle bien compris de délégué impliquent. Il nous fallait donc non seulement montrer que le délégué n’est pas une potiche, un petit chef, et moins encore une victime préposée aux corvées de la classe, mais un élu qui, après consultation, représente, parle et propose au nom de ses mandants dans le cadre strict de ce pour quoi il a été mandaté. Pour être efficace, le fonctionnement démocratique à l’intérieur de l’établissement implique l’investissement, le débat, la responsabilisation et la collaboration de l’ensemble des élèves. Le rôle de délégué de classe s’en trouve éclairci, valorisé et souligne que l’implication de tous rend la classe plus solidaire et plus vivante. Lire la suite « Citoyenneté à l’école »

Jeunes & Jeunes adultes, Théâtre interactif

Citoyenneté dans la ville

CITÉ PARTENAIRE

L’implication du jeune adulte dans la vie de la cité est parfois d’autant plus difficile que celle-ci se heurte à des problèmes socio-économiques, culturels, voire ethniques.
Que cela soit formulé ou non, tous pourtant se voudraient citoyens ou pour le moins partie prenante dans leur environnement immédiat. Encore faut-il que ces jeunes adultes aient conscience qu’une prise est possible et que les décideurs et les structures de la commune soient ouvertes à leurs démarches. Lire la suite « Citoyenneté dans la ville »

Jeunes & Jeunes adultes, Relations garçons/filles, Théâtre interactif

Relations garçons/filles

TOUT L’AMOUR DU MONDE

Compte-tenu des bouleversements physiques et psychologiques induits par l’adolescence les relations garçons/filles posent un certain nombre de problèmes qui peuvent être porteurs d’abord d’agressivité puis d’une incompréhension de l’autre sexe pouvant nuire à l’ambiance d’un collège ou d’un lycée. Cette réalité n’est pas vécue consciemment. Au collège, les garçons vont développer une agressivité vis à vis des filles qui n’est que la manifestation inconsciente de la distorsion entre leur peur de l’inconnu et leur attirance naturelle. Au lycée, les relations sont d’apparence plus apaisées même si l’incompréhension entre garçons et filles perdure et débouche sur des conflits ou pour le moins sur des souffrances. Cette pièce montre de façon concrète ces comportements et permet la discussion qui donnera une plus grande conscience de l’autre et l’intégration d’un respect mutuel capable d’instaurer des relations plus vraies. Lire la suite « Relations garçons/filles »

Jeunes & Jeunes adultes, Sécurité routière, Théâtre interactif

Sécurité routière

UN VIRAGE DE TROP

Les risques induits par la circulation routière sont difficiles à faire appréhender aux adolescents car à cet âge, savoir le risque n’implique pas la conscience d’une mise en danger parfois fatale pour soi et les autres.
A longueur de temps, les jeunes entendent parler par les médias d’accidents, de catastrophes diverses ayant pour cadre la circulation routière. Mais dans l’action, cela ne se traduit pas par la conscience que leur attitude personnelle est elle-même dangereuse ou pour le moins inadaptée. Par ailleurs, même s’il y a conscience, celle-ci s’inscrit difficilement dans un contexte de sociabilisation où le risque que l’on génère peut être aussi nuisible aux autres. Lire la suite « Sécurité routière »

Gestion du stress, Management, Th. interactif en entreprise

Gestion du stress

UNE BOUFFÉE D’OXYGÈNE

Démythification des problèmes, une vision plus objective et donc, l’amorce de solutions face au stress.

Des études internationales montrent que 50 % de l’absentéisme des cadres est dû directement ou indirectement au stress dans l’entreprise. Cela a évidemment des répercussions sur la productivité, sur la gestion et sur le management, sans parler des incidences sur la vie privée pouvant aller jusqu’au divorce et aux maladies psychosomatiques. Lire la suite « Gestion du stress »

Gestion des conflits, Management, Th. interactif en entreprise

Gestion des conflits

DES MOTS POUR LE DIRE

Recentrer la réflexion en direction d’un but commun, catalyser les énergies et conduire à l’action dans l’intérêt de l’entreprise en neutralisant les malentendus ou les peurs qui faisaient obstacles.

Le stress, les difficultés d’échange verbaux, la peur de remettre en cause des situations acquises ou des routines rassurantes peuvent être la source de conflits.

Une des difficultés majeures d’un responsable est de prévoir les réactions, souvent sans connexion profonde avec la réalité, qui, si elles ne sont pas gérées, peuvent aboutir à un climat délétère, à des tensions durables, voire à des conflits ouverts.

Lire la suite « Gestion des conflits »

Circulation de l'information, Management, Th. interactif en entreprise

Circulation de l’information

LA PORTE OUVERTE

Simplifier et clarifier la transmission et la circulation de l’information.

Les choses d’apparence les plus simples révèlent à l’usage une complexité inattendue. C’est typiquement le cas de la circulation de l’information. Les notes de service, le relais par les cadres directement concernés, font apparaître sa nécessité absolue mais aussi parfois un brouillage involontaire de l’essentiel du message qu’il s’agit de faire passer.

A l’analyse, il apparaît que le point de faiblesse réside dans la définition préalable des lignes simples que l’on veut communiquer. Par ailleurs, chaque personne impliquée par les décisions portées par l’information va développer des résistances inconscientes, des angoisses, des refus qui vont dénaturer le message et le faire basculer dans la subjectivité. Une pièce sur la communication qui va dans l’humour montrer le déroulement de l’information, ses grippages, pour aboutir finalement à l’élaboration d’un message clair, positif pour tous et porteur de motivation nouvelle.

Les Comédiens

L’équipe

Stéphane BENAZET
Comédien
Audrey1
Audrey BERTRAND
Comédienne Formatrice
Rebecca BONNET
Comédienne
maude_bouhenic
Maude BOUHENIC
Comédienne
Laurence BUSSONE
Comédienne
Daniel COLLADOS
Comédien
Jean Luc Debattice Comédien
Jean Luc Debattice
Comédien
Georges DE CAGLIARI
Auteur Dramaturge
Vincent DEDIENNE
Comédien
Laurent DEVE
Comédien formateur
 width=
Jean DE CONINCK
Comédien
Delry GUYON
Comédien
Anaïs HARTE
Comédienne
Fanny HONORE Assistante mise en scène
Fanny Honoré
Comédienne médiation
Frederic JEANNOT
Comédien
Olivia LAMORLETTE
Formatrice
Loïc LEFEBVRE
Comédien
Pierre Margot Comédien
Marine MARTIN
Comédienne
Géraldine MASQUELIER
Comédienne
Shady NAFAR Comédienne
Shady NAFAR
Comédienne
Elise ROTH
Médiation Formation

 

Kim SCHWARCK
Comédienne
Sophie TZVETAN
Comédienne
Sara VEYRON
Metteure en scène
Jeremy WULC
Comédien

Texte masqué, à ne pas supprimer, il permet que le fond bleu s’affiche

Clientèle/Qualité service, Th. interactif en entreprise, Vente & Marketing

Clientèle/Qualité service

LE SOURIRE EST OFFERT

Structurer son équipe commerciale avec une forte motivation, mais aussi de lui rappeler que le contact à la clientèle véhicule la perception que cette dernière aura de l’entreprise.


Toute production a un destinataire et quelle que soit l’activité de l’entreprise, sa finalité est le client. Dans la satisfaction de la clientèle, le produit est certes important mais ceux qui le portent ne le sont pas moins.

La satisfaction de la demande, la confiance absolue dans le produit vendu sont impératives; mais au-delà, la touche personnelle, le trait de caractère aimable, la capacité à aplanir les situations tendues sont autant de qualités indispensables à tous ceux qui sont en contact avec la clientèle. Il importe que chaque individu s’appréhende fortement comme faisant partie du tout qu’est l’entreprise et soit soucieux de donner la meilleure image possible de la maison qu’il représente. Lire la suite « Clientèle/Qualité service »

Le commercial, Th. interactif en entreprise, Vente & Marketing

Le commercial

UN PIED DEVANT L’AUTRE

Donner au manager un outil pour dédramatiser une situation. Utiliser l’échange lié à la pièce pour motiver une équipe et recréer une dynamique de groupe.

Le staff commercial constitue un élément moteur d’une entreprise. Souvent, chacun de ses membres se trouve livré à lui-même et peut être confronté à des baisses de motivation dont les causes sont complexes.

Relai entre l’entreprise et ses clients, particuliers ou distributeurs, le commercial doit à la fois vendre les produits ou les services, et satisfaire les besoins du client.
Pris entre ces deux logiques souvent contradictoires, la mission qui lui est confiée peut bouleverser les habitudes, développer des craintes et des incertitudes, qu’il s’agit de prendre en compte et transformer en impulsions positives.

Lire la suite « Le commercial »

Lancement de produits, Th. interactif en entreprise, Vente & Marketing

Lancement de produits

LE CŒUR DE LA CIBLE

Effacer les craintes et susciter un véritable désir de promouvoir le produit créé.

Pour une entreprise, lancer un nouveau produit suppose de mobiliser toutes les énergies. Les enjeux sont tels qu’à tous les niveaux, le moindre relâchement, le moindre manque d’implication et de cohésion dans le groupe peuvent s’avérer lourds de conséquences.

Il arrive souvent qu’une telle programmation bouleverse les habitudes, développe des craintes et des incertitudes qu’il s’agit de prendre en compte pour les transformer en impulsions positives dont tous, à des degrés divers, pourront tirer profit. Lire la suite « Lancement de produits »

Th. interactif en entreprise

Théâtre Interactif en Entreprises

Une réponse humaine aux problèmes humains de l’entreprise

Voici maintenant 17 ans que le Théâtre du Chaos joue ses pièces de théâtre interactif. Cette expérience, qui nous a fait reconnaître par trois ministères, nous a incités à proposer cet outil au monde de l’entreprise. En effet, l’entreprise est au cœur du monde actuel et de la vie des gens. Le travail en son sein constitue l’essentiel de l’existence d’un individu. Mais cela ne va pas sans faire émerger des problèmes humains, ou pour le moins des difficultés à mettre en adéquation le comportement individuel et la marche harmonieuse de l’entreprise. Ce qui se joue entre les groupes d’individus ou les personnalités a une influence directe et évidente sur la réussite et la réalisation des objectifs des sociétés. Par la mobilisation et la réflexion qu’il provoque chez les participants, le théâtre interactif permet de prendre conscience des problèmes, de les verbaliser et de contribuer collectivement à les résorber.

Aujourd’hui nous vous proposons plusieurs thèmes pour aborder des problématiques spécifiques à l’entreprise : le stress, le tabagisme, l’alcoolisme, l’égalité professionnelle hommes/femmes, la prévention et la gestion des conflits, la circulation de l’information….

Qu’est ce que le Théâtre interactif ?

Le théâtre interactif est une représentation divisée en deux temps. Dans un premier temps, une pièce, écrite par un écrivain professionnel et traitant d’un sujet donné, est jouée par des comédiens. Cette pièce repose sur une dramaturgie rigoureuse et un cahier des charges précis défini en collaboration avec de spécialistes et des gens de terrain. Le sérieux avec lequel le problème est abordé ne se fait jamais au détriment de la dramaturgie afin que les spectateurs voient une vraie pièce de théâtre, avec toute l’épaisseur et les nuances psychologiques qui font un individu. Les situations collent au plus près des réalités tout en restant suffisamment ouvertes pour que chacun s’y retrouve et s’identifie.

Lorsque la pièce a été jouée, un médiateur intervient et commence à échanger avec la salle sur ce qu’elle vient de voir. Les problèmes sont abordés et chacun est amené à faire des propositions pour que les situations s’améliorent. Mais au lieu de rester dans l’abstraction, ceux qui font des suggestions sont invités à monter sur scène et jouent leurs propositions en improvisation avec les comédiens. Ceci a l’avantage d’éviter les blocages habituels en permettant à l’individu de ne pas avoir à dire « Je pense que… » mais à être protégé par le personnage qu’il interprète. Il peut ainsi mener sa proposition jusqu’à son terme et la salle, par ses réactions et ses débats, cautionne une avancée ou la conteste. Ainsi, de réflexions en propositions, le groupe affine son approche au cours du débat et apporte des réponses de plus en plus concrètes et adaptées à la situation réellement vécue par chacun.

Notre expérience et les enquêtes, qui ont été réalisées pour évaluer notre travail, ont prouvé l’imprégnation durable que cette prise de conscience a sur les individus et l’impact comportemental qui en découle. Que l’objectif soit une plus grande motivation du groupe, une meilleure entente entre individus, une plus grande adéquation entre les objectifs de l’entreprise et le positionnement de chacun, le théâtre interactif a permis aux décideurs d’infléchir et de gérer un mal être ou une situation dans le sens souhaité.

Théâtre interactif

Le Théâtre interactif

Le théâtre interactif que nous proposons s’affirme comme un outil de formation, de prise de conscience et de réflexion

Quand voici maintenant quelques décennies, le comédien et metteur en scène brésilien Augusto Boal inventa le Théâtre Forum, il visait, dans le contexte politique et économique latino-américain particulièrement répressif, à donner un outil de parole aux paysans sans terre et aux opprimés de son pays. Rapidement cette « forme interactive » révéla toutes ses qualités pédagogiques pour rendre un problème accessible à tous, et ses qualités médiatrices dans les situations conflictuelles et passionnelles. Toutefois, son approche théâtrale reposant sur une improvisation collective et de ce fait, par sous-information et manque de maitrise de l’écriture, attendait tout du public. Il nous apparu très vite, que seule une information étendue et une grande rigueur d’écriture permettrait d’approfondir et d’enrichir le débat par une vraie connaissance des sujets traités et une dramaturgie capable de permettre au public de s’identifier à la situation. C’est ainsi qu’est né le Théâtre Interactif.

Qu’est ce qu’une pièce interactive ?

Il s’agit d’une pièce courte de quarante minutes maximum, dont le sujet, volontairement simple, colle au plus près de la réalité que l’on veut traiter. Bien qu’exacerbé pour la dramaturgie, il reflète autant que faire ce peut, soit le vécu du public, soit une situation qu’il pourrait vivre s’il devait affronter les réalités du problème social dont on veut débattre. Les personnages sont à l’image du spectateur et le langage utilisé est le sien. La situation, les idées qu’elle sous-tend sont ainsi immédiatement assimilées et déclenchent d’elles-mêmes des prises de conscience, des réactions, et tout naturellement, le désir de se positionner face au sujet traité.
Des comédiens professionnels jouent donc la pièce, puis un médiateur intervient, invitant le public à s’exprimer sur ce qu’il vient de voir, à donner ses solutions face à une situation volontairement laissée en suspens.

On rejoue alors la pièce initiale, mais en lui intégrant les différentes interventions, et, s’ils y consentent, avec la participation active de ceux qui sont intervenus. Ils deviennent ainsi acteurs de leurs propres suggestions.

Pendant le second jeu théâtral, devenus partenaires des acteurs-spectateurs, les comédiens rompus à l’art de l’improvisation, se font complices ou opposants, afin de forcer encore plus la réflexion des participants et du public. Les approximations, les manques, les erreurs et les idées préconçues sont combattus et balayés, mais toujours « en situation réelle ». Le sujet traité se trouve ainsi clairement posé et les réponses justes qu’il implique, d’autant plus solidement ancrées dans l’esprit du public, qu’elles sont le fruit de ses réactions, de sa réflexion et de sa participation.

A l’expérience, il apparaît que la distance instaurée par une situation fictive quoique proche des préoccupations, la possibilité de faire porter par des personnages les comportements et les mots qui sont les leurs, « libèrent » la parole des participants et clarifient en le rendant concret, le problème social que l’on a voulu traiter.

Par sa capacité à transformer un concept abstrait en situations concrètes sur lesquelles on peut agir de surcroît, le théâtre interactif s’affirme comme un outil de formation, de prise de conscience et de réflexion, particulièrement adapté à la jeunesse et à sa psychologie.

Face à ce public, nous savons d’expérience, que pour être entendu, il vaut mieux donner à voir et à participer. Les problèmes de société que nous traitons sont partout autour de nous. Le théâtre interactif est l’outil efficace pour les rendre capables, concrets et donc tributaires de nos réactions et de nos comportements. Partager ce savoir avec les enfants et les adolescents, c’est leur donner le seul pouvoir qui vaille : celui de « changer la vie ».

Speed dating, Théâtre contemporain

Speed dating de Georges de Cagliari

Satire grinçante de l’altération de la communication entre les individus

Speed dating est un thriller psychologique où le genre de la tragi-comédie s’exécute d’une manière implacable. C’est aussi une satire grinçante de l’altération de la communication entre individus. Des approches « modernes » supposées faciliter le contact témoignent surtout d’une misère relationnelle et sociale que la pièce met en exergue avec une drôlerie et une ironie acerbe.

Lire la suite « Speed dating de Georges de Cagliari »

Présentation du théâtre, Press Book

L’avis de la presse

« Le but [est] de mettre en scène la violence pour mieux apprendre à la décrypter et à la gérer, mettre en évidence les racines sociales, familiales, et environnementales de la violence, ne pas l’excuser mais en démonter « la machine infernale »  »
Paris Normandie, 2010 

« Spécialisée dans les thèmes difficiles (racisme, violence, suicide, …) la compagnie du Chaos met un point d’honneur à parler sans aucun tabou à son public. La prévention et l’échange sont la priorité »
Le Télégramme.com, 2009

« Le jeu des quatre acteurs est juste, ce qui a permis aux spectateurs de cerner la dépression, l’anxiété ou l’addiction à l’alcool comme autant de préoccupations qui peuvent être la conséquence d’une cessation d’activité »
Agri72, 2009 

« le travail du Théâtre du Chaos s’inscrit parfaitement dans la volonté de sensibiliser l’entourage d’un adolescent en détresse »
La Voix du Nord, 2007 

« L’objectif du Théâtre du Chaos est ambitieux. Non seulement il aborde des thèmes qui touchent le public, mas il le fait participer »
La Nouvelle République, 2005

« Cette proximité entre la salle et les comédiens a engendré la satisfaction des élèves… L’axe central est bien de remplacer les maux par les mots »
L’impartial, 2003 

« Ouvrir le dialogue. Cette technique de l’improvisation à l’heur de toucher davantage les élèves. De les mettre finalement, en simulant, dans des situations réelles… Cette rencontre se traduit par une approche concrète des difficultés… Le conseiller principal d’éducation voit plusieurs avantages à la démarche: « Pouvoir aborder des sujets graves par l’aspect ludique et en particulier avec l’improvisation théâtrale, et obtenir une meilleure prise en charge d’eux-mêmes par les élèves. »
Sud-Ouest, 2003

« La justesse du ton et la simplicité du langage permettent aux spectateurs de s’identifier très facilement aux situations jouées par la troupe »
Ouest France, 2002

« Mission accomplis pour cette compagnie de jeunes comédiens rompus à l’art de l’improvisation. Ils ont provoqué une réelle prise de conscience et un authentique moment d’échange et de réflexion chez les adolescents »
Centre Presse, 2002 

« Nous devons apprendre à nous écouter.
On a vu et entendu de très belles choses cet après-midi…
Les adultes ne se sont pas fait priés pour monter sur scène…
Tous, parents, éducateurs, amis…
nous devons apprendre à être en position d’ouverture. »
L.P., Ouest France, 5-6 Février 2000

« Les jeunes se montrent très réceptifs… Le Théâtre interactif, ça fait rire et ça fait réfléchir… La façon d’aborder le sujet, sans tabou, ni morale y est sans doute pour quelque chose. »
Natacha LONGERAY,
Le Maine Libre

« À la fin de la représentation, l’assistance semblait conquise par le concept original du Théâtre interactif. A l’instar de plusieurs de ses camarades, Nicolas a apprécié l’approche réaliste de l’alcoolisme, sans moralisation, ni jeunisme excessif. »
A.C.,
Le Journal de la Haute Marne

« Les réactions des jeunes ne se sont pas fait attendre longtemps.
Déjà, durant la pièce, les élèves donnaient leur opinion, en sourdine.
Après la représentation, les langues se sont déliées peu à peu afin de faire apparaître un véritable débat, qui a duré toute l’après-midi. »
Le Télégramme

« Une salle comble d’adolescents pour « Une ligne d’enfer » pièce de théâtre interactif interprétée par le Théâtre du Chaos.
Mise en scène par Sara Veyron et interprétée avec pertinence par des comédiens professionnels, la pièce retrace la descente aux enfers de Julien.
La pièce courte, mais tellement réaliste, est suivie d’un débat avec le public.
Un médiateur intervient et invite les jeunes à s’exprimer sur ce qu’ils viennent de voir, à donner leurs solutions face à cette situation.
C’est ainsi que Charlotte, jeune lycéenne entre sur scène et devient l’amie de Julien. Avec ses mots, elle improvise avec lucidité et tente d’aider le jeune homme à s’en sortir. Le dialogue, sans leçon de morale, ni d’idées préconçues, suscite la réflexion. »
R.V.,
Le Messager

« Entre autres moyens, c’est à travers ce type d’expériences que se fait l’apprentissage de la citoyenneté. »
Françoise LE BORGNE,
Ouest France

« Les élèves des Franchises se sont beaucoup impliqués dans le théâtre intéractif…
Grâce à ces excellents acteurs, les jeunes ont compris que l’alcoolisme est une spirale, de laquelle il est bien difficile de se tirer.
Mais surtout que l’alcool peut toucher tout le monde, même les jeunes, ou leurs parents. »
Sylvie CHAPRON,
Le Journal de la Haute-Marne

« La pièce jouée par quatre jeunes comédiens, très vrais, très modernes, a su éveiller l’attention et la participation des élèves.
Un peu timides au début, ils ont enfin consenti à aller sur scène et à jouer avec leurs mots, parfois maladroits, mais reflétant « leur » vérité…
Expérience et initiative tout à fait convaincante à l’actif des organisateur de ce forum, à savoir, la ville du Passage d’Agen.  »
Jeanne-Marie MAYE,
Le Sud-Ouest

« La scène de violence familiale, qui a frappé les esprits, donnera des résultats étonnant de maturité.
D’autres collégiens proposeront des parades au racket… flirtant parfois avec la violence qu’il dénonce, en recourant à l’intimidation pour faire fuir le racketteur.
Après deux représentations avec les élèves, les comédiens devaient recommencer le soir, mais devant les parents cette fois. – Nous pourrons peut-être amorcer une discussion avec eux, confiait Raymond Nortier, le principal.
C’est en parlant qu’on peut arriver à ne pas banaliser la violence. »
Frédéric NAIZOT,
Le Parisien

« La soirée de théâtre interactif proposée par le Théâtre du Chaos vendredi, fût sans doute le clou de la semaine.
Un public enthousiaste, prompt à répondre aux sollicitations des comédiens,
et de bonnes réflexions sur le sujet de la toxicomanie.  »
Le Réveil Normand

« Criantes de vérités, les séquences finissent par interpeller.
Les élèves de seconde ou de BEP montent sur scène jouer avec les acteurs, émettent des propositions.
Une jeune fille propose à la jeune fille enceinte de s’adresser à une psychologue… »
Daniel CHOLLET,
Le Parisis

 

Présentation du théâtre, Press Book

L’avis du public

Qu’a pensé le public des spectacles du Théâtre du Chaos ?

« J’ai été heureusement surprise par l’écoute du public et leur participation. Enthousiasmée. »
C. MAUX,
Gestionnaire, Lycée Risle Seine, Pont Audemer

« Participation des jeunes courageuse avec des temps d’émotion et des suggestions inattendues… C’est un sujet qui parle forcément aux jeunes.
Le débat faisait résonner les vrais problèmes, très vite compris et adaptés en incitant à en dire plus sur eux-mêmes. »
Marie France BERTHIER,
Responsable prévention CPAM 36

« … Tous mes élèves ont été agréablement surpris et enthousiasmé par le Théâtre qu’ils découvraient pour un bon nombre d’entre eux. »
Mme LE BORGNE,
Professeur de Vie sociale et professionnelle

« …Pièce très bien jouée, improvisations des acteurs excellentes (avec le public).
Très bons échanges entre la scène et le public et surtout très bien menés (mots simples, reprise des question…).
Expérience très enrichissante. »
Isabelle GORGET,
Chef de service à la Fondation Lucy Lebon, Montier en Der

« Idée très originale qui permet aux élèves d’analyser la pièce et de l’appliquer à la vie quotidienne des enfants.
Le thème est abordé de façon ludique, mais le contenu est très riche. »
Mme BAC,
Professeur des écoles, Paris 20e

« A propos de Chauds, chauds, les marrons sur le thème des accidents domestiques, le concept de théâtre interactif est très interressant notamment pour le type d’élèves que l’on a en ZEP.
Très bonne approche du théâtre… Je serai prête à renouveler sans hésiter. »
Magali PERICHON,
Professeur des écoles, Maryse Hilsz, Paris

« Les jeunes se reconnaissent dans les situations proposées.
Qualités des acteurs et professionnalisme. Pour les jeunes, devenir acteur (le temps d’une improvisation) permet de prendre conscience de la difficulté entre les idées et le « faire ». Débat très bien conduit, qui a permi d’établir un climat de confiance, l’implication de tous et la participation active de quelques uns.
Partage d’une matinée très agréable avec beaucoup de réflexion et d’humour »
Marie Claude ENJOLRAS,
Infirmière au Lycée Agricole Bonnefont, Fontannes

« Je tenais à vous remercier pour la qualité de votre intervention ainsi que pour votre professionnalisme.
Cette année encore, le dynamisme des acteurs, la justesse de leur jeu et l’actualité du thème ont fortemment contribué à l’implication des élèves et susciter l’intérêt de tous ; élèves et professeurs.
Votre intervention nous servira à nouveau de catalyseur pour ouvrir le dialogue…
Dans les jours et les semaines qui ont suivi votre intervention, un grand nombre d’élève est passé à l’infirmerie pour y demander notamment des précisions sur les adresses des centres de dépistage.
Permettez-moi à nouveau de vous remercier de l’aide que vous nous avez apportée dans la réussite de ce projet.
C. PEKELGNY,
Infirmière du Lycée Evariste Galois, Sartrouville

« De très bons échos de la part des professeurs présents qui ont repris l’intervention avec les élèves en cours. Suite à l’intervention de la compagnie, deux élèves sont venus parler de leur problème d’alcool avec moi »
Mme BOTTREAU,
Infirmière au Lycée G. Bustin, Vieux Condé

« C’est la première fois que je vois cette façon de sensibiliser un public sur un problème de santé. Cela vaut mieux que tous les conseils que l’on donne dans notre infirmerie.
Je suis séduite. BRAVO aux artistes »
D. LODS,
Infirmière au Lycée Bouchardon, Chaumont

« Bonne réception des jeunes. Surpris d’avoir été touchés quelque part en eux. « Ils parlent comme nous. c’est tout ma mère ou mes parents »
Ils peuvent facilement se projeter dans les personnages. Ils sont enfin renvoyés à eux-mêmes (à l’inverse des spectacles qui offrent des évasions-fuites…)
La pièce est remarquable, quant à l’interprétation et au sujet brûlant, actuel, concret. Bien observé. Les renvois sont touchants. Bravo, pour oser un théâtre pauvre, la véracité des situations n’en était que plus proche des jeunes.
Je préfère un débat comme cela, vivant, créatif, émouvant, plutôt que des tables rondes où l’on se sent plus extérieur, où l’impact émotionnel, affectif et imaginaire n’a pas sa place. Quand on sort de là, on a l’impression d’avoir vécu ou revécu quelque chose d’essentiel, on est plus lourd, parce qu’on a porté la souffrance des autres, de nos proches, la nôtre, mais ce poids d’humanité va donner des fruits inattendus, une qualité d’écoute, d’amour qui va nous libérer aussi. »
Martine DARAM,
Animatrice en pastorale au Lycée Saint Pierre, Lille

« Surprenant ! Passionnant ! »
J. CHANCE,
Directeur adjoint au Lycée Professionnel privé Saint Martin (Fondation d’Auteuil), la Bruère sur Loire

« De nombreuses mains se sont levées pour intervenir.
Les élèves qui ont participé aux improvisations, malgré leurs maladresses sont allés jusqu’au bout de leur idée.
Chaque intervention a été reprise et valorisée par la personne qui menait le débat.
J’ai été enthousiasmée par la pièce et étonnée par la réaction des élèves, qui malgré leur jeune âge (6èmes) se sont pris au jeu et ont osé se lancer dans le débat et les improvisations. »
Christine MIKLARZ,
Professeur principal de la classe au Collège P. Bert, Evreux

« Merci de ce spectacle de grande qualité permettant une réelle participation des enfants sur des sujets difficiles à aborder. Vos comédiens sont excellents et apportent fraicheur et dynamisme. »
Vanina HALLAL,
Mission prévention de la Mairie, Gif sur Yvette

« Suite à votre prestation dans le cadre de notre programme d’information sur la sexualité et les infections sexuellement transmissibles, je tenais à vous remercier pour votre professionnalisme et la qualité de votre intervention.
Ce style de théâtre interactif et votre dynamisme ont réellement favorisé l’implication et suscité l’intérêt de tous les élèves ainsi que les professeurs. Nous allons profiter de cette synergie créée entre les participants et de cette ouverture au dialogue, pour poursuivre notre programme de sensibilisation dans les mois et les années à venir.
Permettez-moi à nouveau de vous remercier pour l’aide que vous nous avez apportée dans laa réussite de ce projet, et j’espère avoir à nouveau la chance de travailler avec votre troupe sur ce thème ou sur d’autres domaines de prévention. »
Corinne PEKELGNY,
Infirmière au Lycée Evariste Galois, Sartrouville

« J’ai été agréablement surprise de la prestation de certains élèves.
Ils ont su faire preuve de maturité, d’intelligence; ils m’ont bluffée !
Tous ou quasiment tous ont participé. »
Nelly BAUNE,
Professeur d’EFS et SVT, au Lycée St Martin, La Bruère sur Loire

« Prestation des acteurs remarquable, ainsi que de l’animatrice du débat.
Le débat interactif a permis aux élèves de prendre conscience des problèmes posés et de les amener à réfléchir de manière plus approfondie. »
Yvette DJOUAD,
CPE au Collège Saint Exupéry, Saint Jean de Braye

« Excellente participation du public de 16 à 20 ans, en grande difficultés scolaire et sociale, donc très difficile de maintenir leur attention plus d’1/2 heure.
Durant la représentation, ils sont restés assis 2 heures, tout en participant, avec des instants de silence complet.
La pièce est totalement le reflet du quotidien des jeunes. Les thèmes sont choisis avec justesse, avec ce qu’il faut d’informations.
Grâce au débat, les informations importantes sont reprises pour que les consignes soient bien intégrées. »
Béatrice SITRUK,
Infirmière scolaire à l’EREA Jean Jaurès, Paris 19e

« Simplicité, mais efficacité, professionnalisme des comédiens et une grande capacité d’adaptation, tant dans la pièce que dans le débat. »
M. BOUGIOVANI,
CPE au Collège V. Hugo, Rugles

« Pièce à la portée des élèves et intéressante. Félicitations à l’animatrice qui a su mobiliser les élèves. »
Nicole PINEL,
Principale du Collège Victor Hugo, Rugles

« La participation des élèves est étonnante (très interventionnistes).
La proposition piéce + débat est enthousiasmante et dans un certain sens porteuse de messages intéressants et pédagogiques.
Le 1er que je retiendrais est de mettre les individus (et non les élèves) en position d’action dans un contexte certes théâtralisé, mais finalement si proche de réel…
« Agir sur sa vie et faire ses choix » Cette entrée est essentielle et je suis convaincue par la proposition artistique proche de notre travail.
Bravo à l’équipe. En tout cas ce travail sera relayé de mon côté. »
Cathy CHARVOZ,
Chargée de mission CRIPT-RA Section ingénierie culturelle, Villefranche sur Saône

« Pièce très intéressante, sujet d’actualité pour les jeunes.
Bonne animation après la pièce pour faire participer les élèves.
Acteurs très compétants, bonne relation avec le public d’élèves. »
Pierre CHANTEAU,
PLP Structures métalliques au LP C. Chappe, Arnage

« Pièce de bonne qualité.
Très bons comédiens, tout à fait en adéquation avec ce type de public. »
S. DUPUIS,
Professeur de bureautique au LPA La Bretonnière, Chailly en Brie

« Débat et pièce bien adaptés à cette prise de conscience face au tabac.
Les jeunes se sont reconnus dans cette scène.
Je peux vous dire qu’ils ont apprécié, il en est de même pour les professeurs. »
Fabienne DONALAIN,
Infirmière au Lycée de La Bretonnière, Chailly en Brie

« Les divers phases de la pièce sont traitées avec beaucoup de réalisme.
Le débat bien animé témoigne d’un grand professionnalisme. »
Jean Marie CAIROLI,
PLP au Collège Jean Mermoz, Laon

« Pièce bien écrite et bien interprêtée. Cela ne sonnait pas « faux », ni « jeune ».
J’ai beaucoup apprécié les qualités de l’animatrice : accompagnant les volontaires, les mettant à l’aise. »
Isabelle CALLUIS,
Documentaliste au Lycée Thérèse d’Avila, Lille

« Participation des élèves enrichissantes et très actives (surtout pour les élèves de SMS). Pièce très bien interprétée, débat très bien animé.
A un moment donné ou à un autre les élèves ont dû parvenir à s’identifier au mal-être exprimé dans la pièce. »
Mme TURCOT,
Professeur de sciences sociales, Lycée Léonard de Vinci, Saint Michel sur Orge

« Je pense que cette forme de théâtre interactif est – enfin – adaptée à notre public de collégiens. J’ai trouvé cela efficace. »
Professeur,
Collège Boileau, Saint Michel sur Orge

« La pièce est excellente et très accessible au jeune public sans démagogie.
Le débat est intéressant et bine mené par la médiatrice (bravo pour la reformulation), et la formule originale (implication des élèves dans le jeu).
Je pense que l’action de prévention pourrait même avoir lieu dès la classe de 5ème, car en 4ème ils sont déjà souvent consommateurs (cannabis) et en 3ème c’est un peu tard, ils jouent les blasés.
Grand merci à vous et bonne continuation. »
Mme LAVENANT,
Documentaliste au Collège Jean Monnet, Briis sous Forges

« Pièce très réaliste. Les élèves étaient concentrés pendant toute la représentation. »
Agathe PETIT,
Professeur de SVT au Collège Claude Le Lorrain, Nancy

« Excellente prestation, pleine d’humour et de vitalité.
Un grand « coup de chapeau » à la médiatrice qui a su faire émerger des idées, aider les jeunes à les exprimer sur scène et faire passer les messages de prévention.
Félicitation aux acteurs pour leurs improvisations, parfois cocasses avec les élèves. »
Anne-Marie ROGER,
Infirmière, LEPA Lapalisse

« Les élèves semblaient captivés par votre intervention…
J’ai assisté à beaucoup de réactions, de commentaires…
Ils vont sans doute en reparler ensemble.
Pour les élèves qui sont intervenus, le débat leur a permis de valider un acquis et d’en être fiers. »
E. WOZNIAK,
Centre de Cure Ambulatoire en Alcoologie, Grenoble

« J’ai été touchée par certaines participations d’élèves.
Excellent, je pense que c’est un outil à développer.
Bravo aux acteurs et à la médiatrice. Inconditionnelle, je suis une fan !!! »
Elisabeth KOZHOW,
CEFPI, St Michel sur Orge

« Pièce très bonne.
Les élèves étaient captivés et pris par le suspens.
Débat évolutif, qui permet à chacun selon ses questions de voir des solutions se dégager. »
Christine LAMADON,
CPAM, Clermond Ferrand

« Très bonne participation des élèves en difficultés, scolaire ou « sociale ».
Ils n’étaient plus en échec et connaissaient un petit succès !! »
Annie BEGON,
Professeur au Collège Diderot, Aigueperse

« La pièce L’Effiloche sur le thème du suicide aborde différentes situations avec pertinence. »
B. CORREZZOLI et I. MODE,
Psychologues au CMPP de Nancy

« Très riche, très réaliste.
Des saynettes anti-manichéennes… et ça fait du bien pour tout le monde.
Débat rebondissant très bien animé. Bravo ! »
Rosine EISENECKER,
Professeur,
Lycée Jolio Curie, Nanterre

« Participation des élèves très positive, spontanée, tous les avis ont pu être exprimés. Messages de prévention sous forme conviviale, qui permet aux jeunes de se projetter dans les personnages et les situations, avoir un jugement critique. »
Enseignant,
LEGTA, La Motte Servolex

« Les comédiens étaient très convaincants dans leur rôle respectif.
La gravité du thème était très bien abordée.
Le fait que les enfants pouvaient débattre après cahauque sujet, était très bien.
Cela leur a permis de discuter de telle ou telle scène et d’essayer de trouver la solution eux- même. »
Enseignante ,
Ecole primaire de Cuvinot, Onnaing

« La pièce subtilement jouée par les acteurs,permet de ressentir les émotions (colère,peur,violence)de notre époque.
Le débat, une prise de conscience où l’enfant sit qu’il doit réagir, demander de l’aide, ne plus laisser faire ou assiter à certains actes en rompant le silence. »
Parent d’élève,
Onnaing

« Excellente prestation, pleine d’humour, de vitalité. Un grand « coup de chapeau » à l’animatrice qui a su faire emerger dse idées, aider les jeunes à les exprimer sur scène et faire passer des messgaes de prévention.
Félicitation aux acteurs pour leurs improvisations parfois cocasse avec les élèves. »
Infirmière,
Lycée Professionnel Agricole, Lapalisse

« Ils se sont tous intéressés à la pièce et au « début ».
Les acteurs ont tellement bien joués que les élèves ont été touchés.
A côté de moi, ils en discutaient entre eux!! Ils se sont sentis concernés et entendus!! L’objectif est donc atteint…
Les acteurs sont fantastiques.
Ils ont des qualités de comédie et d’improvisation!
La jeune femme qui mène le débat est très pédagogue et parle très clairement de façon à ce que les enfants comprennent bien les diverses réflexions.
Avec des personnes motivées, ce théâtre interactif ne peut être que réussi !!
Que ça soit dans la pièce ou dans le débat, on sent que les organisateurs veulent passer un message fort… »
Collège Beauregard, Cran-Gevrier

« Les enfants ont été particulièrement attentifs et concernés. ils ont montré un grand désir de participation.
Ils ont rencontré des difficultés pour exprimer leurs idées, mais ont ressenti positivement les interventions des comédiens.
Félicitations aux comédiens pour la qualité de leur prestation (forme et fond) et surtout pour l’adéquation de leur intervention dans la phase interactive. »
Institutrice CM2,
Ecole des Pyramides, La Roche sur Yon

« Tout en s’inspirant des situations vécues par les élèves la pièce permet de prendre de la distance et favorise la réflexion et « la conscience citoyenne ».
Le débat très bien mené a fait ressortir l’essentiel nous permettant de poursuivre notre travail. »
Le Directeur de l’EREA,
Changé

« Scènes extrèmement réalistes. Très bon impact.
Très bonne animation du groupe de théâtre qui a su inviter les élèves à participer et faire communiquer les réactions en étant réellement sincères.
Les scènes sont très bien mises en place pour faire prendre conscience aux adolescents les terribles problèmes que provoque l’ alcool au sein d’une famille et de la société.
Spontanémént des éléèves sont venus nous faire part de la très bonne qualité du message. »
Infirmière,
Lycée Polyvalent Régional Diderot, Langres

« Merci aux comédiens professionnels d’avoir interprété devant nos élèves cette pièce criante de vérité.
Les acteurs ont par leur jeu et leur pédagogie mettre en scène des jeunes autour d’un sujet garve et difficile, le suicide, et forcer leur réflexion.
Cette forme de prévention lève les tabous.
Cette séance de théâtre interactif a été le temps fort de notre projet au niveau du collègé. Les questions qu’elle a sucitée en sont la preuve. »
Infirmière scolaire,
Collège Wilbur Wright, Champagné

« Ensemble très bien adapté au public en présence.
Les élèves ont vécu une expérience concrète prouvant que le théâtre n’est pas seulement résevé aux intellos ».
Documentaliste,
Lycée Professionnel Ashton, Chaumont

« Toute les scènes représentent vraiment bien la vie de tous les jours et les élèves s’identifient réellement à chaque séquence c’est pour cela que la participation est réussie, et c’est le but. »
Aide Educatrice,
Lycée Professionnel Ashton, Chaumont

« Je suis étonnée à chaque fois du résultat, la peur de monter sur scène s’efface face à l’envie d’exprimer son opinion et ça c’est extra.
Je ne connais pas d’autres moyen d’exprimer ce que l’on ressent en grand nombre. Seuls les groupes de discussion permettent un tel résultat.
J’ai trouvé que les infos concernant la maladie étaient bien passées, les comédiens ont bien insisté sur ce qui est important sans que ça ne soit rébarbatif.
Les élèves ont repris ces infos pour participer.
On a eu de l’émotion, du rire et de l’interactivité, que demander de mieux!
Chapeau bas!!! »
Infirmière,
Lycée d’Airion

« La pièce nous fait réellement entrer dans le coeur du sujet avec un jeu sensible, elle ouvre au débat.
Dans le jeu de l’improvisation, l’interactivité est réelle : les réponses viennent des collégiens eux- mêmes. »
Professeur d’enseignement général adapté en SEGPA,
Châlette sur Loing

« La pièce était très bien interprétée, très compréhensible.
Les élèves ont été attentifs car captivés par l’interprétation faite, avec des personnages, des situations qui leurs sont familières.
Le débat était original et efficace. »
Professeur,
Lycée Professionnel Jules Verne, Etaples

« Les élèves semblaient captivés par votre intervention, même s’ils ont peu parlé, j’ai assisté à beaucoup de réactions, de commentaires, dont ils vont sans doute reparler ensemble!
La pièce permet les interventions des jeunes, c’est un support important.
Votre pièce utilise le principe du jeu de rôle, où le débat est fondamental avant ou après l’intervention sur scène. »
Educatrice spécialisée,
Association de Prévention et de Traitement de l’Alcool de l’Isère, Grenoble

« J’ ai beaucoup apprécié le jeu des acteurs et les qualités de l’animatrice.
Je pense que c’est une exellente façon d’impliquer les adolescents et de les rendre « acteurs » de leur vie et responsables.
Les suggestions qu’ils font sont forcément mieux adaptés à leur réalité.
Cela permet aux adultes de mieux les comprendre.
On les découvre vraiment et ils se découvrent entre eux. »
Infirmière scolaire,
Lycée Professionnel N.J Cugnot, Toul

« Une pièce sur un sujet d’actualité.
Divers tableaux sur les comportements de prises de risques, de recherche du plaisir extrême dans le produit, plaisir excessif à la limite du supportable pour l’autre.
La souffrance de l’état de manque, la grisure du dealer, la déchirance du consommateur et la spirale infernale devant l’impuissance de l’Amour à faire face à cette détresse dramatique; le doute sur la résolution d’en finir après le sevrage…
Tous les ingrédients sont réunis dans une mise en scène excellente servie par un jeu brillant des acteurs.
De la lucidité, des sentiments forts, des acteurs dynamiques, de la présence sur scène qui ne laisse pas le spectateur indifférent mais invite à régir…
Félicitations. »
CPAM de Beauvais,
Service d’Education pour la Santé des Organismes Sociaux de l’Oise

« La pièce reprend de manière réaliste les différentes formes de violence existantes. Aussi il a paru très intéressant de faire le point sur ce thème sous forme de débat interactif.
En effet, sans faire la morale aux élèves, on a pu vérifier leur compréhension sur le sujet, et par la même occasion leur faire prendre conscience de ces problèmes quotidiens. »
Aide Educatrice,
Collège du Carbet, Martinique

« Cette pièce aborde bien la réalité quotidienne de nos jeunes, elle pose bien les problèmes de violence ou de délinquance qu’ils subissent ou voient endurer autour d’eux […].
Pièce bien interpretée avec beaucoup de passion, d’humour, et de plaisir […].
Un grand sens de l’observation et une grande faculté d’adaptation et d’improvisation de la part des acteurs qui ont bien aidés les jeunes à s’exprimer et ont su mettre en valeur leur ressenti. »
Enseignante,
Collège Jacques Romain, Rivière Pilote, Martinique

« La pièce m’a surpris au fil de son court.
J’ai surtout apprécier la réalité retranscrite de façon singulière sans exagération de la part des acteurs.
Ceci a pour ailleurs montré aux élèves qu’ils ont un travail important à faire sur eux et autour d’eux. »
Enseignant,
Collège du Carbet, Martinique

« Les thèmes abordés correspondaient aux attentes des lycéens.
Il était intéressant d’exposer sous une forme « artistique » et surtout interactive des sujets de société relativement épineux.
Le débat, par son côté réaliste va certainement amener les élèves à se sentir plus exposés et concernés par ce type de problèmes. »
Professeur,
Lycée AGROTEC, Seyssuel

« La pièce met en scène des situations réalistes et authentiques qui permettent aux jeunes de s’interroger tant sur le comportement et leurs représentations face au SIDA. Le début permet dès lors un échange sans « langue de bois » et sans retenue ».
Directeur Service Jeunesse,
Bureau Information Jeunesse, Tremblay en France

« Spectacle tonique, sur scénario contemporain correspondant bien aux préoccupations d’un public jeune (filles et garçons). Interprétation dynamique et juste.
Respect de la commande. Maîtrise du public.
Humour – Emotion – Gravité. »
M. Lucien PALACIOS,
Directeur du service jeunesse de Cran Gevrier

« Nous avons apprécié la qualité pédagogique du spectacle qui, d’un avis unanime est redemandé sur la commune. »
M. Fouad DAIKCI,
Service Prévention Sanitaire et Social de Levallois Perret

« Les acteurs font preuve d’une justesse de ton pour les personnages d’enfants et d’une très bonne qualité d’improvisation.
La médiatrice-psychologue était en formation, et Sara Veyron, metteur en scène complétait et montrait une maîtrise et une justesse d’intervention indiscutables. »
M. Michel TROYANOWSKI,
Service Vie Scolaire de la Fédération des Oeuvres Laïques de Paris

« Je tiens à vous remercier pour votre participation au séminaire.
Votre présence a été déterminante pour créer cette ambiance rare de convivialité, de respect et de tolérance.
J’ai beaucoup apprécié de travailler avec vous, de pouvoir compter sur votre professionnalisme. Encore merci. »
Mme Dominique ALLEMANN,
Coordinatrice nationale des infirmières – ENFA de Toulouse

« Bravo pour votre prestation de ce jour.
Mes félicitations à votre troupe. »
M. Jean MARTI,
Directeur général du Centre de Formation du Bâtiment et des Travaux Publics de la Sarthe

« Les élèves ont été enthousiasmés par la formation que vous avez dispensée.
Points forts retenus : richesse dans l’échange, apprendre à se connaître et à connaître « l’autre », liberté de parole.
En comparaison avec les formations traditionnelles dispensées par l’institution scolaire, votre prestation est plébiscitée à l’unanimité.
Mes remerciements pour votre prestation de ce jour dont la qualité déchaîna une fois de plus le délire des foules. »
Mme Fabienne PETIT,
CPE du Lycée Abbé Grégoire – Paris 5e

« Les élèves ont apprécié le fait d’être acteurs et d’être sollicités dans la réflexion. Merci pour votre prestation et pour votre participation à l’apprentissage de leur citoyenneté.  »
Mme Sylvie MANTEAU,
CPE au Lycée professionnel horticole de Dunkerque (Nord)

« C’était à la fois, instructif, informatif et préventif, tout en étant amusant et passionnant. J’ai trouvé ça génial.
Tenez bon et continuez comme ça. »
Une élève de 1ère SMS

« Le théâtre m’a permis de savoir comment faire et comment réagir devant certaines situations. »
Emilie,
1ère ES

« Hors du cadre traditionnel de la classe, des élèves se révèlent et prennent la parole. Jouer en interactivité accentue le fait que l’on peut être acteur par rapport aux phénomènes de la violence.
On peut donc agir aux sources de cette violence et aussi contre elle. »
Louisette ESOR,
Enseignante au Collège H. Wallon de Bezons

« Par leur pédagogie, par leur jeu, les acteurs ont vraiment su mettre en scène les jeunes, et on a vu des ados qui, non seulement ont réussi à parler de toxicomanie, mais ont eu le courage de se rendre sur la scène devant tous les autres pour exprimer leur point de vue sur ces différents problèmes. »
Frédéric DENÉE,
Organisateur de la semaine santé à Verneuil sur Avre

« Ça nous a fait réfléchir sur la toxicomanie. Un sujet dont on entend pas beaucoup parler. »
Yann,
Collégien

« Cette façon de présenter les choses est vraiment très originale. De cette manière, le message de prévention passe beaucoup mieux. »
Brigitte,
Lycéenne

 

paroles de spectateurs à propos de Speed dating

« Une pièce complètement insolite ! En plus de leur rôle, les comédiens émanent les sentiments à la perfection : comique, tristesse, inquiétude, angoisse…le décor s’y prête bien aussi. L’intrigue est au rendez-vous ! » Fakera

« Le rythme de la vengeance – Bonne surprise, alors que le titre (speed dating) m’inquiétait un peu, j’ai très vite été emporté par cette pièce. Au lieu de la caricature que je pressentais être les jeux sont subtils et jouent de leur propres code. Plutôt naturalistes ils visent toujours au plus juste, jamais dans l’excès, la caricature est seulement effleurée. Théâtre sans effet (ou très peu) le travail du théâtre du chaos se regarde d’une traite. Lentement mais sûrement les éléments du drame prennent place, s’articulent et se superposent mine de rien, dans cette histoire de vengeance. Ce spectacle est assez beau via sa simplicité car il ne nous oblige en rien et le rythme constant de la représentation nous laisse parfaitement le loisir de  » méditer  » à ce que nous sommes en train de voir et d’entendre. La simplicité apparente et la fluidité et de la mise en scène et du texte font surgir le rire et le drame à des moments inattendus et nous offre aussi une belle multiplicité de point de vue. Le texte, plus complexe qu’il ne semble l’être nous offre de belles formules et s’ouvre vers d’autres horizons littéraires au fur et mesure de la représentation. Jamais démonstrative et moraliste, cette proposition est une réponse tout à fait sensée et sensible à un théâtre flirtant avec le film noir tant certaines scènes sont traitées de manière cinématographique. De ce fait ce travail n’a pas d’âge, il ne me semble ni ringard ni d’avant garde mais répond parfaitement et honnêtement à du théâtre qui n’aurait pas oublié de nous raconter une histoire dans son plus simple appareil. Bref, cette pièce est surprenante parce qu’elle nous cueille sans faire de bruit, parce qu’après coup nous avons bien eu la sensation qu’il s’était passé quelque chose. Et si c’était tout simplement le plaisir du théâtre ? » Antoine Wellens

« pièce originale,supers comédiens.scènario captivant,génial pour moi,en plus dans un cadre agréable et climatisé »  France

« Alors oui c’est un beau moment de théâtre! bravo & merci aux 3 comédiens et à la metteur en scène. Elle utilise parfaitement l’espace restreint et apporte des astuces qui donnent du mouvement et de la légèreté au spectacle  » Jérôme

« Scénario original et insolite. ON connait le speed dating, mais celui-ci est étonnant voire détonnant ! Plus on avance dans le spectacle et plus l’intérêt et le suspens augmentent ; j’ai beaucoup aimé également les interprétations. Bien joué, et bon timing » Monique

« « Speed dating » » est un spectacle acidulé à consommer sans modération l’été ! Quelle bonne surprise ! Mélange de rire et de suspens, la pièce part comme une comédie et termine comme un polar, des ingrédients tout public traités avec finesse et exigence. J’ai aimé le jeu très subtile des comédiens, l’intelligence de la mise en scène et les surprises que nous réserve l’auteur. J’y ai été avec des amis, tout le monde a passé une bonne soirée. BRAVO !»

«Intrigant – Cette salle au décor et à l’atmosphère atypique semble taillée pour ce speed dating un peu hors du commun. L’écriture et le jeu sont très maîtrisés, à la manière d’une toile en cours de tissage, et on se laisse prendre dans cet univers à la fois drôle et anxiogène. Un grand bravo à tous les marionettistes de cette intrigue. » Nactalia

 » Superbe ! Très belle découverte… belle intrigue avec une histoire très bien écrite, superbement mise en scène et parfaitement interprétée… une pièce de qualité à découvrir sans hésitations ! Et pour ne rien gacher, excellent accueil dans cette salle bien charmante. Nous avons été conquis à l’unanimité ! Merci !  » Valou

 » Entre rires et suspens … Voici une intrigue policière peu commune … sans dévoiler la pièce, on peut dire que la tension est bien maintenue grâce aux acteurs qui jouent la carte tantôt comique tantôt dramatique … L’ambiance feutrée du théâtre concourant à nous faire passer un très bon moment ! Nous avons trouvé les comédiens irrésistibles. A découvrir au plus vite !!!  » Gwendoline

« Amor » à mort. L’intrigue est un bon schéma classique, certes prévisible, mais bien construite et surtout très bien joué. Les trois protagonistes sont trois bons acteurs qui ne présentent un travail solide et de qualité mais je mettrais un petit plus à l’acteur (attention ! les deux actrices sont très très bien dans leur interprétation) pour les différents personnages qu’il campe avec brio et aisance. Il ne faut pas oublier dans les remerciements le travail de régie ainsi que l’intelligence de « démodulation » du décor qui permet à ce tout petit plateau d’avoir une modification de cadre afin de renforcer « l’atmosphère ». Dans ce lieu atypique et charmant qu’est « le zèbre » ce spectacle ne vous fera pas regretter de n’être pas parti en vacances.  » Brisat

 » Bonne surprise!! N’hésitez pas à venir les applaudir tous les trois, ils sont supers!!! Le texte est assez original, avec quelques longueurs (mon seul bémol) mais la mise en scène inventive, et l’énergie, et la prestation des comédiens est très juste…. Je dirai qu’il s’agit d’une Comédie policière avec de très forts moments d’émotions…. Je kiffe la fin, ah!!!!!! Bravo et je vous souhaite une longue route!!  » Manounette

 » comédie et enquête : hier soir, Mercredi 28 juillet 2010, je me suis rendue au théâtre LE ZEBRE (que je ne connaissais pas encore) situé au Métro Couronnes, voir un spectacle très surprenant. Il s’agit de la pièce  » SPEED DATING  » qui comporte une partie COMEDIE… et une enquête de type policière… mais pas menée par un policier, mais une simple femme, qui cherche la réponse à la question : qui a transformé ma petite soeur en zombie ? Et nous découvrons un monde d’incompréhension, de non-communication, de gens si loin les uns des autres… ça fait vraiment réfléchir sur nos sociétés modernes. Je suis sortie de la salle contente d’avoir vu cette pièce, super bien écrite et superbement jouée (chacun des 3 comédiens est JUSTE)… et en même temps, bouleversée de voir que notre société fabrique  » ça  » : un mode de rencontre artificiel, où nous sommes si déconnectés les uns des autres, sans contact avec la vie, la nature et les humains… que ça fait presque peur ; j’y ai pensé toute la soirée, en rentrant. » Lianou

 » Une bonne pièce, superbement interprétée, avec une mise en scène originale et dans un cadre sympathique. Que demander de mieux… » Françoise

 » Très bon moment ! On rit, on est ému, on est surpris. Je n’ai pas vu le temps passer. Les 3 acteurs ont tous un talent qui leur est bien spécifique et vous « happent » dans leur univers  » Pétula Clark

 » simplement superbe ! pourquoi s’empresser parfois d’aller voir des têtes d’affiche, quand le talent de trois jeunes acteurs vous transportent dans une finesse des sentiments et d’un naturel déconcertant… bravo à eux tous pour cette rareté dans le théâtre d’aujourd’hui! Mr de Cagliari ;gardez ce regard acéré sur notre société ,et cette mise en valeur de nos faiblesses  » . Toltèque

« Super ! Une très bonne pièce de théâtre où se mêle un bon dosage d’humour et d’émotion, dans un cadre très original et chaleureux. De très bons acteurs !!! Auteur très sympathique, à l’écoute des spectateurs.  » Neesha

 » excellent moment. Merci à l’équipe de Speed Dating, pour ce super moment hier. Intrigue, humour, phrases chocs et acides, supers comédiens… Bref un excellent moment, courrez-y !!  » Mafalda

 » Ce spectacle fera date pour moi !! La première bonne surprise : un théâtre original par sa déco « hors normes », sympathique et convivial. De prime abord, le titre du spectacle peut apparaitre trompeur…d’où la seconde bonne surprise : il s’agit d’une VRAIE pièce, bien construite servie par un texte dense, réaliste et percutant, magnifiquement interprétée par les 3 acteurs. Une excellente découverte à tous points de vue. Ne vous en privez pas !  » Freez

 » Excellent, à voir absolument. Vu hier soir et vraiment courez y les yeux fermés, sous forme de polar assez inattendu, très bonne utilisation de l’espace, avec des perspectives surprenantes (vous verrez, c’est surprise), très bon jeux des acteurs, le tout dans un lieu magique qui s’y prête totalement.  » Nicole

 » Excellent ! Un jeu des acteurs superbement joué ! entre rire et désarroi..  » Carine

 » Belle réussite, une pièce et des acteurs surprenants. Le thème de la manipulation revisité, de très belle facture !  » Michèle

 » Bien joué ! Une pièce bien écrite et bien jouée. Les personnages sont crédibles et le jeu d’acteur retient l’attention. La salle est belle, l’accueil aimable, par le metteur en scène herself ! à la manière d’Ariane Mnouchkine. Merci pour cette bonne soirée. » Fiairil

« Epatant de Vérité !!! Vivant, Naturel, Gargantuesque,…, bref, des comédiens engagés pour des personnages à « risque ». Une mise en scène Originale avec un grand « O », comme le charme du lieu « Le Zebre » ! Exercice difficile et réussi ! A voir de toute urgence, enfin une pièce qui mérite naturellement sa place dans une grande salle parisienne !!!  »  Miramax

 » Version inédite du speed dating : Je ne m’attendais pas à voir une pièce dramatique, même s’il y avait quelques scènes d’humour. Mais l’originalité du scénario, le jeu des comédiens méritent qu’on s’y attarde. Il est bien évident qu’après cela, l’image qu’on peut avoir du speed dating sera encore plus négative qu’on peut l’imaginer.  » Sayge

 » A voir !!! 10/10. Une très bonne histoire, très bonne mise en scène, des comédiens sublimes !!! Excellent moment !  » Sonia Zouari

« A bras le corps et l’âme – Le rendez-vous vite et rapide n’est que le prétexte à un portrait au vitriol de la relation individualiste du couple où chacun véhicule une certaine idée du couple tout en altérité. Alors, si vous voulez de beaux dialogues tout en nuance alors venez « speed assister »vmozgawa

 » A voir & à conseiller!!! Enchanté par cette pièce vue hier soir au Zèbre de Belleville. Allez-y! Les acteurs sont excellents, la mise en scène est audacieuse et moderne & le sujet, traité de manière fort intelligente.  » Mictis

 » C’est une très bonne pièce, l’intrigue est bien menée. Il faut souligner le jeu remarquable de jeunes comédiens très talentueux.Le dispositif scénique est très ingénieux. On ne s’ennuie pas une seule minute. « Jean Paul

 » Speed Prédating! Croquignolesque cabaret avec une pièce plus grave qu’il n’y paraît. On rigole, on s’amuse mais le fond du sujet interpelle. Ces réunions à la sauvette pour tenter de sauver sa vie, ne sont-ils pas des tue-l’amour? Les innocents en prennent plein leur fraîcheur et les aguerris considèrent leurs prochains comme des proies ou des prédateurs. Alors, qui est la victime? L’organisateur? Le participant? L’amour? L’auteur, coupable de cette pièce inspirée, était présent dans la salle et a pu apprécier la belle performance des acteurs et la perspicacité de la mise en scène rythmée.  » JC Gau

 » Simplement (sur)prenant ! Une comédie certes, mais dramatique certainement. une mise en scène originale qui va de paire avec les 3 comédien(ne)s, chacun dans son (ses) rôle(s). un thème récurrent et non moins actuel revisité. des textes dont on se délecte, qui nous font passer du rire, au sourire, au pincement de coeur. théâtre atypique nous confinant dans une ambiance qui nous enlève de notre quotidien le temps d’une pièce… un beau moment qui ne laisse pas indifférent.  » Canddy

 »  » Excellent,à voir impérativement. Dans une salle très sympathique et conviviale, vous assisterez à un spectacle doté d’une excellente mise en scène où les trois comédiens jouent des rôles à la psychologie complexe. Vous rirez, vous serez interpellés, d’autres moments seront même sous forte pression. Les comédiens sont remarquables et nous sommes loins d’un spectacle guignolesque aux traits épais sur un thème « le speed dating » qu’on pourrait juger racoleur. A la sortie, le spectacle faisait l’unanimité m’a t-il semblé. Bien à vous  » Cavcoeur

 » Super pièce. cette pièce vaut vraiment le détour. humour grinçant, décapant, plein de surprise, d’excellents comédiens… tout ce qu’il faut pour passer une bonne soirée… tout en étant bousculé !!!  »

 » Bravo pour « Speed Dating » que j’ai vu il y a une semaine. Un travail remarquable sur ce texte contemporain de Georges de Cagliari.  » Guibert Donat

 » Très bons comédiens avec une mention particulière pour Valérie qui joue avec finesse et intelligence…. Une très belle mise en scène.. N’hesitez pas à vous y rendre vous passerez un excellent moment.  »  eos1d

 » On passe une très bonne soirée et on continue à y penser et à en parler après.Beaucoup de sensibilité et même de la profondeur …. Et les acteurs sont très bien. Mérite un détour.  » Francois

 » Nous avons passé un très bon moment. La pièce est drôle divertissante, et le jeu des acteur est prenant (surtout celui de Valérie !). Tout au long du spectacle, on a envie de connaître la suite. Merci de ce bon spectacle !   » Pierre

 » Nous avons passé un très bon moment. La pièce est drôle divertissante, et le jeu des acteur est prenant (surtout celui de Valérie !). Tout au long du spectacle, on a envie de connaître la suite. Merci de ce bon spectacle !  » Marie

 » Acteurs extraordinaires, talentueux, rires et larmes, profondeur du texte, pièce à voir et revoir sans modération.  » Bravo ! Gisèle

 » Bravo, texte original et tellement bien interprété. Merci pour ce bonheur !  » Michel

 » Original, amusant et bien joué. Bravo !  » Daniel

 » Des acteurs très très bons, habités. Le titre Speed Dating ne laisse pas prévoir la profondeur du texte, mais c’est percutant, super.  »

 » Surprenant et captivant. Bravo ! Bravo !  »

 » Un spectacle extraordinaire, des acteurs excellents qui nous font partager les sentiments et névroses de personnages qui peuvent nous ressembler.  » G.L.

«  » Super spectacle ! Très bien joué.  » Marie-France

 » Très belle interprétation. Super spectacle. J’ai passé un très bon moment.  » Christine Schwartz

 » Super texte et super interprétation. Félicitations à tous.  » Cosette

 » Un excellent moment, un texte superbe et une très bonne interprétation. Bravo et merci pour ce bon moment.  » Jaky

 » Merci à la troupe pour ce spectacle tôt mais tellement profond et émouvant, on a été envouté ! Bravo.  » Véro et Didier

 » Un très chouette moment, accueil très sympa et avec le sourire (ce qui n’est pas toujours le cas ailleurs) alors MERCI ! Bonne continuation. «  Violaine

 » Très très bonne interprétation avec des personnages crédibles ! Le ton était là et juste. Bravo ! Continuez ainsi ! En espérant vous revoir jouer ! «  L.N.

 » Les acteurs sont excellents et la pièce très bien. » Claudine

« Merci pour ce pestacle ! «  Roland

 » Très beau, très fort, beaucoup d’humour et bien interprété. Bravo. » A.

 » Géant, un bon réveil pour cette journée ensoleillée. Bravo à tous les artistes. Beaucoup de talent, continuez et changez rien !  » Famille Le Nevé

 » Le monsieur n°12 a beaucoup apprécié la pièce. Bravo. «  Didier

La Troupe, Les Comédiens

Les collaborateurs

Créations lumière : Jacques ROUVEYROLLIS, Catherine REVERSEAU
Régie son et lumière : Matthieu BRECHET, Gil BAROUK, Camille GILLET
Costumes : Karin WEHNER
Scénographie, décors, marionnettes : Pierre LE CACHEUX, Eva GUILLET ,
KABAL, Philippe MEYNARD
Graphistes : Frédéric SCHAFFAR, Mahé NEEL, JOBLIN, Mélodie CLEMENT, Jordan WEISGERBER
Photographes : Amandine GAYMARD, Sergio COZZI, Anne-Marie PANIGADA, Bernard et Chantal PALAZON, Chantal BOU-HANNA

 
Merci pour leur implication à : Clara, Marion, Oriane, Judith, Florent, Vincent, Sullyvan, Jordan, Anne-Laure, Noémie, Marie, Fabien, Juliette, Mélodie, Benjamin, Mickaël, Delphine, Amar, Stéphanie, Iman, Eunice, Amandine, Stella, Mai, Elodie
 

Présentation du théâtre

Références

Le Théâtre du Chaos – jonction entre l’art & la société contemporaine

Le Théâtre du Chaos est une association culturelle régie par la loi 1901 fondée le 2 septembre 1997 à l’initiative de personnalités et d’artistes déjà fortement impliqués dans des actions visant à établir la jonction entre l’art et la société contemporaine, afin de toucher un large public. Soutenu par cinq ministères, le Théâtre du Chaos est également reconnu « organisme de formation ».

Comme toute compagnie, le Théâtre du Chaos a vocation à jouer, voire à créer du théâtre contemporain. Mais la contemporanéité se doit pour être vraie de s’ancrer dans son temps. Il nous a donc paru impossible de ne pas utiliser ce que nous savions faire, c’est à dire jouer et créer, sans prendre à bras le corps les problèmes qui agitent notre société, et ce d’autant plus, qui nous savions combien l’art du théâtre pouvait montrer les problèmes du temps.

La collaboration du metteur-en-scène Sara Veyron et de l’écrivain dramaturge Georges de Cagliari a permis de composer un répertoire théâtral riche de plus de 25 pièces en alternant le théâtre contemporain & le théâtre interactif.

Ainsi en 2004, nous avons créé « Fin de terre » qui fut la première pièce sur les incidences du changement climatique jouée plus de 150 fois, et reprise à Paris en 2007.

En 2009, nous créons « Speed dating » traitant de la solitude affective de nombre de nos contemporains et de sa marchandisation le tout dans le cadre d’un thriller psychologique, et qui sera reprise à Paris à partir du 8 décembre 2010 au Petit Hébertot – 78Bis Bd des Batignolles Paris 17.

Pourtant montrer ne suffit pas. Nous pensons que le théâtre vecteur de découverte artistique peut aussi devenir un outil d’analyse et de prévention.

Face à la réalité quotidienne, aux difficultés qui la nouent, il est indispensable que le public – c’est à dire nous tous – débatte, réfléchisse et agisse pour tenter de résoudre les problèmes évoqués. Sans cela, on ne fait qu’entériner une passivité naturelle, voire entretenue. Cette réflexion nous a conduit à opter pour le théâtre interactif, c’est à dire pour une forme de théâtre où le public, fort de ce qu’il a vu et compris, intervient à chaud pour se positionner et agir sur l’événement.

C’est pourquoi, nous jouons régulièrement plus d’une vingtaine de pièces de théâtre interactif ciblées selon le public : scolaires, professionnels de la formation ou du médico-social, seniors ou salariés en entreprise sur des thèmes tels que la violence, la toxicomanie, l’alcoolisme, le suicide, les accidents domestiques, le stress, la communication, l’égalité professionnelle ou la gestion des conflits.

Nous défendons chaque jour un théâtre contemporain impliqué afin le spectateur ne soit jamais passif et qu’il s’implique émotionnellement et culturellement.