Des pierres dans le cartable, une pièce contre le harcèlement

violence enfantsThéâtre Interactif
pour la jeunesse

jeudi 16 février 2017 au centre culturel d’Haumont à destination des enfants de 6 à 10 ans. COMPLET
Face à la réalité du monde, l’enfant se retrouve  confronté à la violence sous divers aspects.  Dans cette pièce, créée en 1998, nous abordons le problème difficile de la violence parentale, du harcèlement, de la violence physique et psychologique sous la forme du racket… afin de prévenir, informer sans traumatiser, avec le souci constant de libérer la parole.

Une campagne de prévention est menée entre décembre 2016 et juin 2017 dans des collèges du Val d’Oise avec  » Un poing c’est tout » une pièce de théâtre interactif, écrite en 1997, sur le même thème en direction des adolescents.

La bonne couleur de l’arc-en-ciel

Théâtre Interactif
pour la jeunesse

Une pièce de théâtre interactif à destination des enfants du primaire, pour lutter contre le racisme et les discriminations.

Jeudi 23 mars 2017 à 9h30 à l’Ecole Julien Lacroix – Paris 20e  / COMPLET
Jeudi 11 mai 2017 à 9h30 au Carré de Beaudouin – Paris 20e / Elèves des écoles de Tlemcen et Julien lacroix
Jeudi 11 mai 2017 à 13h45 au Carré de Beaudouin – Paris 20e / COMPLET / Elèves des écoles de Belleville et Julien Lacroix

 

Violence

DES PIERRES DANS LE CARTABLE

Face à la réalité du monde, l’enfant se retrouve  confronté à la violence sous divers aspects.  Dans cette pièce, nous abordons le problème difficile de la violence parentale, de la violence verbale entre enfants, et même de la violence physique et psychologique sous la forme du racket… afin de prévenir, informer sans traumatiser, avec le souci constant de libérer la parole. Il s’agit alors de faire apparaître à l’enfant, que les problèmes auxquels il est peut-être confronté peuvent trouver leur solution auprès d’adulte de environnement en discernant celui ou celle qui serait à même de l’entendre et de l’aider. (suite…)

Discriminations

LA BONNE COULEUR DE L’ARC-EN-CIEL

Pour parodier Simone de Beauvoir « On ne naît pas raciste, on le devient « . Il est évident que le racisme des enfants est induit par leur environnement et par l’air du temps. Encore convient-il de leur faire prendre conscience du racisme sans culpabilisation inutile.
Naturellement, l’enfant se préoccupera peu des différences de couleurs de peau et moins encore de différences plus abstraites comme la religion ou la nationalité. Mais pour peu qu’il ait le sentiment d’y être encouragé par son environnement, il basculera dans un comportement raciste avec d’autant plus de cruauté qu’il n’en mesurera ni l’ignominie, ni les souffrances profondes que cela induit chez la victime. Pour montrer le racisme ordinaire, nous l’avons volontairement rattaché à l’univers quotidien de l’enfance. Dans cette histoire, les racistes ne sont pas des « salauds « , mais des gens qui par facilité, pour être comme tout le monde se laissent aller à agresser à accuser celui que sa différence rend plus fragile. (suite…)

Tabagisme

De la fumée plein les yeux

S’il est un message difficile à faire passer auprès des enfants c’est bien celui du tabagisme. Certes, sensibles à l’air du temps, ils savent que la cigarette est nocive et que fumer n’est pas « bien ». Toutefois, cela reste abstrait et la réalité des dangers leur échappe, d’autant que s’il est un âge où le risque de maladie ou de mortalité est peu signifiant c’est bien l’âge de l’enfance.

Il importe donc de les amener à une réalité lointaine par le biais de l’affecte lié à leur environnement. Mais la pièce ne doit pas être porteuse d’angoisse mais simplement la manifestation concrète d’un risque qu’il ne faut pas prendre ni pour eux-même ni pour autrui. (suite…)

Hygiène corporelle

DES PIEDS À LA TÊTE

Rien de plus difficile que d’intéresser, et plus encore de faire réfléchir les enfants à leur quotidien. Tout semble aller de soi : on se lève ou on se couche, on se lave, on mange, on travaille, on joue. Que cela soit bien ou mal fait est laissé au regard et à l’appréciation de l’adulte.
L’implication ne commence vraiment que lorsque l’enfant sait pourquoi les choses qu’on lui demande de faire sont nécessaires, pourquoi telle méthode est bénéfique et telle autre nocive. La difficulté d’un tel apprentissage réside dans le peu d’intérêt que l’enfant va prendre à quelque chose qu’il tient pour ordinaire et pour tout dire allant de soi. (suite…)

Nutrition

MANGER N’EST PAS JOUER

Rien de plus difficile que d’intéresser, et plus encore de faire réfléchir les enfants à leur quotidien. Tout semble aller de soi : on se lève ou on se couche, on se lave, on mange, on travaille, on joue. Que cela soit bien ou mal fait est laissé au regard et à l’appréciation de l’adulte.
L’implication ne commence vraiment que lorsque l’enfant sait pourquoi les choses qu’on lui demande de faire sont nécessaires, pourquoi telle méthode est bénéfique et telle autre nocive. La difficulté d’un tel apprentissage réside dans le peu d’intérêt que l’enfant va prendre à quelque chose qu’il tient pour ordinaire et pour tout dire allant de soi. Utiliser l’abstraction verbale pour convaincre un enfant de l’importance d’une bonne nutrition est peu efficace car il aura beaucoup de mal à transformer les mots en comportements. (suite…)

Accidents domestiques

CHAUDS, CHAUDS LES MARRONS

Les accidents domestiques sont une des causes majeures de blessures voire de mortalité chez les jeunes enfants. Parce que le danger est dans son cadre habituel de vie, parce que les gestes quotidiens, les objets les plus usuels peuvent se révéler porteurs de risques graves à la suite d’une inattention, d’un geste malencontreux ou d’une utilisation incorrecte, il importe d’en faire prendre conscience aux enfants.
Cela ne signifie pas qu’il faille les effrayer au point de leur montrer leur environnement comme hostile et de paralyser tout comportement habituel voire toute initiative. (suite…)